L'auteur
Dannemark Francis

Présentation

Photographie © de Yves Fonck.

Francis Dannemark est né le 13 avril 1955, année de la Chèvre, à Macquenoise, sur la frontière franco-belge et sous le signe du Bélier.

Lors de ses études de philosophie & lettres à l’Université de Louvain, il anime une revue littéraire, « La Vigie des Minuits Polaires ». Tout en écrivant, il exerce diverses activités : professeur, garde de nuit, traducteur, critique de cinéma, adjoint du rédacteur en chef d’un journal de bandes dessinées, attaché culturel dans un cabinet ministériel, animateur d’ateliers d’écriture en Belgique et en France, écrivain en résidence (Université d’Artois), directeur d’un centre culturel à Bruxelles, directeur des associations Escales des lettres (qu’il fonde à Bruxelles et à Arras en 1999). Il est actuellement éditeur, conseiller littéraire indépendant, et responsable du programme d’Escales des lettres à Bruxelles.

En 1998, il a créé la collection « Escales du Nord » qu’il dirige en collaboration avec Jean-Yves Reuzeau, Hélène Hiessler et Bénédicte Pérot aux éditions Le Castor Astral (Paris/Bordeaux).

Pour plus d’informations, vous pouvez visiter son site officiel : http://www.francisdannemark.be/

Bibliographie

Romans et textes courts :

- Le Voyage à plus d’un titre, Robert Laffont, 1981
- La Nuit est la dernière image, Robert Laffont, 1982
- Mémoires d’un ange maladroit, Robert Laffont, 1984
- L’Hiver ailleurs (suivi de) Sans nouvelles du paradis, textes courts, Robert Laffont, 1988
- Choses qu’on dit la nuit entre deux villes, Robert Laffont, 1991
- Les Agrandissements du ciel en bleu, Robert Laffont, 1992
- La Longue promenade avec un cheval mort, Robert Laffont, 1993
- Zone de perturbations, roman érotique, écrit en collaboration avec Etienne Reunis, Zulma, 1994
- La Grève des archéologues, Le Castor Astral, 1998
- Qu’il pleuve, Le Castor Astral, 1998
- Mémoires d’un ange maladroit, édition revue, Le Castor Astral, 1999


9 Ouvrages aux éditions Cadex

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Le lévrier : rien de bien haut, mais tout ce galbe donne le vertige (et la désagréable impression de forniquer sur un meuble Louis XV). »
Pierre Senges
Zoophile contant fleurette

Arthaud ChristianRimlinger Nathalie-NoëlleDebeire ÉvelyneOjog ElenaPeuchmaurd PierreSalvayre LydieBollCosnay MarieWarnant GeorgePerret RodolpheOuters Jean-LucRenard ThierryLenglet MaudSivan JacquesKijno LadislasTouillier ColetteVivin BertrandRavanel FrançoisAquindo SergioNegri MarcSarthou ClaudeNadaus RolandDobzynski CharlesVoigt ChristineMérillon GeorgesHarpman JacquelineMagnus TeddyDelaume, ChloéElmekki KoraïchGrenouilleau Sophie
L’Enfant sur la branche Matière du temps 2 Des rêves au fond des fleurs Premières poésies (1950-1955) La hulotte n’a pas de culotte La Langue et ses monstres La Couleur tensive Maintenant la nuit Poèmes et lettres d’amour Marie-Gasparine Erratiques Encre Les Chiens du vent Poèmes poids plume L’Œuvre au Nord Colomb, Cortez & Cie Autobiographie d’un autre Le Soleil oiseleur La Halte belge Friches Mon chat son chien et le cochon du voisin Journal de l’homme arrêté Chair de Sienne Lettre d’Afrique à une jeune fille morte Mobilis in mobilier Valleuse Tacatam Blues Profondeur du champ de vol Pleine lucarne Rien qui porte un nom