Le plasticien
Dècle Christine

Présentation

Christine est née en 1962 à Amiens. Elle vit dans la Creuse où la nature l’inspire. Son talent a été mis à contribution dans différents domaines comme le textile, la presse, le théâtre et l’édition.

Aborder un itinéraire est une chose complexe, il faut démêler, parfois prendre des ciseaux, couper, relier, re-coudre, parce qu’il doit y avoir des étapes et une cohérence, un chemin. Il faut accepter de se perdre un peu, mais il faut faire simple, sinon personne ne s’y retrouve.

Avec Christine on s’y perd, un peu  : elle est à Amiens, puis à Paris, Saint-Quentin, ensuite Bruxelles, puis ailleurs.

Ailleurs et retour : navettes.

L’errance ne concerne pas que les localisations, il en est de même pour les métiers : un temps pigiste, un autre créatrice de textile, un peu après graphiste puis affichiste, aujourd’hui illustratrice jeunesse.

Mais l’important n’est pas là, vous vous y perdriez, il faut plutôt considérer le geste. Pour le coup Christine le préfère guidé par l’instant, voire l’instinct. Lorsqu’elle réalise son premier album jeunesse, c’est par hasard qu’elle utilise une machine à coudre comme un outil de création.

Il faut viser l’évidence, en tout cas la surprise du geste juste. Sans doute pour la joie de l’instant réalisé, comme lorsqu’on découvre une sérigraphie après la seconde passe : c’est juste ou pas.

Si les outils d’expression plastiques se sont diversifiés - on croise dans l’illustration jeunesse des personnages en fils de fer, en tissus, en carton - les contraintes restent. Que ce soit avec un pinceau ou avec du fil, avant de raconter une histoire, il faut savoir ce que l’on va dire. Inutile de viser la spontanéité si l’on ne sait où elle doit aller.

C’est cela qu’a compris Christine, le geste simple, celui qui vise le coeur du lecteur, a un sens, il faut le construire.

- Du site MersLesLivres.

Bibliographie

- Les Puces à mon chat, texte de Thierry Maricourt, éditions Points de suspension, 2007
- Livre d’affiches « 68mai08 », éditions La Chienne, avec le concours de la Maison Folie Wazemmes (Lille), 2008
- Dent de Lion, texte de Béatrice Guillemard, éditions chant d’orties, 2009


Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« le géranium se balance en infusette au-dessus de ta tête prêt à à tremper ses feuilles dans ta tasse »
Amandine Marembert
Toboggans des maisons

Aux éditions Cadex