L'auteur
Harpman Jacqueline

Présentation

Jacqueline Harpman est née le 5 juillet 1929 à Etterbeek (Belgique). En avril 1940, elle quitte avec sa famille Bruxelles pour aller vivre au Maroc. Ils resteront là-bas plus de cinq ans. Lors de l’invasion de la Belgique, sa grand-mère, son frère ainsi que d’autres membres de sa famille sont déportés en Allemagne d’où ils ne reviendront jamais. Elle rentre à Bruxelles en 1945-46 et s’inscrit ensuite en médecine à l’Université Libre de Bruxelles. En 1950, atteinte de tuberculose, elle passe 21 mois au sanatorium universitaire d’Eupen. Elle s’adonne à l’écriture et achève son premier roman Les Jeux dangereux, qui n’est jamais sorti des cartons.
Elle échoue à ses examens en 1953 et s’adonne alors totalement à l’écriture. En parallèle, elle s’occupe d’émissions radiophoniques sur le cinéma et de critiques théâtrales. Déçue par la nouvelle politique de sa maison d’édition, Jacqueline Harpman arrête d’écrire et entame à l’Université Libre de Bruxelles des études de psychologie. En 1980, elle se consacre, en tant que psychanalyste confirmée, à l’interprétation de cas et rédige des articles pour la « Revue Belge de psychanalyse ». Tout en poursuivant ses activités de psychanalyste, elle se remet à l’écriture. Ses romans sont aujourd’hui traduits dans plusieurs langues.

Bibliographie

- Mes Œdipe, Éd. Le Grand Miroir, 2006
- Le Passage des éphémères, Éd. LGF, 2006
- Du côté d’Ostende, Éd. Grasset, 2006
- En toute impunité, Éd. Grasset, 2005
- Jusqu’au dernier jour de mes jours, Éd. Labor, 2004
- La Forêt d’Ardenne, Éd. Le grand miroir, 2004
- Le Placard à balais, Éd. Le grand miroir, 2003
- Le Temps est un rêve, Éd. Le Grand miroir, 2002
- La Dormition des amants, Éd. Grasset, 2002
- La Vieille dame et moi, Éd. Le Grand miroir, 2001
- Ève et autres nouvelles, Éd. Espace nord, 2001
- En quarantaine, Éd. Mille et une nuits, 2001
- Le Véritable amour, Éd. Ancrage, 2000
- Récit de la dernière année, Éd. Grasset, 2000
- Dieu et moi, Éd. Mille et une nuits, 1999
- L’Orage rompu, Éd. Grasset, 1998
- Orlanda, Éd. Grasset, 1996
- Moi qui n’ai pas connu les hommes, Éd. Stock, 1995
- Le Bonheur dans le crime, Éd. Stock, 1993
- La Lucarne, Éd. Stock, 1992
- La Plage d’Ostende, Éd. Stock, 1991
- La Fille démantelée, Éd. Stock, 1990
- La Mémoire trouble, Éd. Gallimard, 1987
- Les Bons sauvages, Éd. Julliard, 1966
- L’Apparition des esprits, Éd. Julliard, 1960
- Brève Arcadie, Éd. Julliard, 1959
- L’Amour et l’acacia, Éd. Julliard, 1958


Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« les persiennes déplient un air d’accordéon dans l’éventail des jours
danser les matins de réveillon demeure accessoire »
Amandine Marembert
Toboggans des maisons

Aux éditions Cadex