Le plasticien
Lunal Serge

Présentation

Peintre né le 2 juin 1946 à Montpellier, il a vécu et travaillé à Nîmes, avant de s’installer au Grau-du-Roi.
Sa peinture se fonde sur le geste ample et la matière richement colorée. L’impression d’une vie organique jaillit de la toile ou des installations, peintures à trois dimensions qu’il réalise.
Les peintures de Serge Lunal frappent par la gestualité dansée-lente du geste coloré qui emporte le passage des pigments dans une liquidité à la fois noyante et tendue d’arabesques rompues ou ponctuée de signes aléatoires. La surface peinte est animée par des effets de superpositions, d’hésitations, de dérapages rapides d’une forme colorée à une autre. Mais cette visibilité immédiate n’efface pas la suggestion, dans l’espace qui s’offre à nous, d’un “objet” comme retiré et pourtant affleurant sans cesse sous les champs de couleurs agitées par sa pression. (Christian Prigent)
Ses oeuvres sont consultables en permanence à la librairie du Carré d’Art, Musée d’Art contemporain, Nîmes.
Il nous a quitté en 2016.

4 Ouvrages aux éditions Cadex

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Car elle aime partir en voyage. Elle aime les voyages en train. Elle aime les trains de longs voyages. »
Guy Goffette
Tacatam blues

Pavlovic MiskoChamplong YohannPirotte Jean-ClaudeRoche MauriceJaboulay HenriApps EdwinFriedrich DominiqueLison-Leroy FrançoiseBollBrossard NicoleSenges PierreNouwynck IsabellePruvost BernardMaccheroni HenriLunal SergeBourg LionelGuichard ChristianGuilbert DeniseBrottet DaphnéLenglet MaudTouillier ColettePersini JacquelineRouzeau ValérieDutel RolandDupuy-Dunier ChantalLaporte RogerFarish CatherineVoigt ChristineElmekki KoraïchPlamont Jean-Yves
Poèmes poids plume Non lieu provisoire L’Etoffe des Corps L’Œil tourné L’Alimentation générale de Tombouctou Faire des études pour être mendiant Carnets du graphomane Le Barillet : variations dramatiques T2 Le Bec de la plume La Guerre entre les arbres Petites proses voyageuses Tu me libellules L’Enceinte À la queue leu leu / The Line (édition bilingue) Prière d’insérer suivi de Cote d’alerte Toboggans des maisons Insensément ton corps Chroniques d’un promeneur assis La Poignée de porte La Couleur tensive Fidèles félidés Pleine lucarne Carnets respiratoires Rien qui porte un nom L’Enfant sur la branche Dans le vent du chemin Trois anciens poèmes mis ensemble pour lui redire je t’aime Stilb suivi de Iréniques La Langue au chat Le Perron