Le plasticien
Lunal Serge

Présentation

Peintre né le 2 juin 1946 à Montpellier, il a vécu et travaillé à Nîmes, avant de s’installer au Grau-du-Roi.
Sa peinture se fonde sur le geste ample et la matière richement colorée. L’impression d’une vie organique jaillit de la toile ou des installations, peintures à trois dimensions qu’il réalise.
Les peintures de Serge Lunal frappent par la gestualité dansée-lente du geste coloré qui emporte le passage des pigments dans une liquidité à la fois noyante et tendue d’arabesques rompues ou ponctuée de signes aléatoires. La surface peinte est animée par des effets de superpositions, d’hésitations, de dérapages rapides d’une forme colorée à une autre. Mais cette visibilité immédiate n’efface pas la suggestion, dans l’espace qui s’offre à nous, d’un “objet” comme retiré et pourtant affleurant sans cesse sous les champs de couleurs agitées par sa pression. (Christian Prigent)
Ses oeuvres sont consultables en permanence à la librairie du Carré d’Art, Musée d’Art contemporain, Nîmes.
Il nous a quitté en 2016.

4 Ouvrages aux éditions Cadex

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Franck, Victorine et leurs enfants sont présentés devant le juge. La présence des enfants émeut tout le monde, jusqu’aux policiers de la PAF, dont l’un fait jouer Shanee, trois ans, avec l’étui de son pistolet. Le même fabrique des avions en papier dans le hall du tribunal pour la petite fille et répète, alors que je porte l’enfant dans mes bras et la berce : c’est une honte de voir ça, comment on traite les gens. Aujourd’hui, 16 septembre, Franck est parti au Congo. »
Marie Cosnay
Entre chagrin et néant

Fampou FrançoisEmmanuel FrançoisSpilmont Jean-PierreApps EdwinAlmerge JacquesDebarrah HamidBadaire Jean-GillesFourcassié SylvainDebove SarahNegri MarcCagnard DominiqueJosse JacquesLiskaLekeuche PhilippeLegrand MarieArthaud ChristianPeuchmaurd PierreLacroix PaulGuilbert DeniseLambersy WernerBadaire Jean-GillesMichaux HenriIsnard VivienMoreau MarcelMingarelli HubertMarembert AmandineRoche MauriceFéret FrançoisFarish CatherineRoussel Alain
Le Bruissement des mots La hulotte n’a pas de culotte Un alibi de rêve L’Alimentation générale de Tombouctou Le Réel La Guerre entre les arbres La Poignée de porte Maintenant la nuit Parfois La Ville autour La Liesse populaire en France Insensément ton corps Mobilis in mobilier Une clarté de passage Entrée en matière Les Choses n’en font qu’à leur tête La Source La Ville est mosaïque La Belle vitesse Premières poésies (1950-1955) Crobards et mounièques Guérir par les mots (poèmes médicaux, médicinaux et pharmaceutiques) Des étoiles sur les genoux La Momie de Roland Barthes Rien qui porte un nom Dans le vent du chemin La Peur et son éclat Carnets du graphomane Tombeau de Joseph-Ferdinand Cheval, facteur à Hauterives L’Indifférent