Le plasticien
Lunal Serge

Présentation

Peintre né le 2 juin 1946 à Montpellier, il a vécu et travaillé à Nîmes, avant de s’installer au Grau-du-Roi.
Sa peinture se fonde sur le geste ample et la matière richement colorée. L’impression d’une vie organique jaillit de la toile ou des installations, peintures à trois dimensions qu’il réalise.
Les peintures de Serge Lunal frappent par la gestualité dansée-lente du geste coloré qui emporte le passage des pigments dans une liquidité à la fois noyante et tendue d’arabesques rompues ou ponctuée de signes aléatoires. La surface peinte est animée par des effets de superpositions, d’hésitations, de dérapages rapides d’une forme colorée à une autre. Mais cette visibilité immédiate n’efface pas la suggestion, dans l’espace qui s’offre à nous, d’un “objet” comme retiré et pourtant affleurant sans cesse sous les champs de couleurs agitées par sa pression. (Christian Prigent)
Ses oeuvres sont consultables en permanence à la librairie du Carré d’Art, Musée d’Art contemporain, Nîmes.
Il nous a quitté en 2016.

4 Ouvrages aux éditions Cadex

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Rien n’est plus discourtois que de voir un monsieur bander sans lui tendre, aussitôt, la main. »
Lydie Salvayre
Petit traité d’éducation lubrique

Peuchmaurd PierreChopin FlorentDíaz-Ronda LeónPerret RodolpheBernager OlivierDierick LaurentArthaud ChristianCourtade FabienneKerger BernardSilvain PierreRoy Marcelle BollRothschild AnneDesmée MariaGlück MichaëlDaeninckx DidierRavanel FrançoisLiskaGabriel PierreBadaire Jean-GillesLeblanc CatherineSchmitt Mickaël MohamedFabre DominiqueGarcin, ChristianBeeckman LéoSalvaing FrançoisVerheggen Jean-PierreRenard ThierryLegrand MaudMahoux Paul
Petit traité d’éducation lubrique Avant les monstres Friches Où patiente la lumière Le Taureau, la rose, un poème L’Etoffe des Corps La Toile de la foraine - Lyon : portrait Un cri Entre chagrin et néant (audiences d’étrangers) Journal de l’homme arrêté Une voix pour Orphée Les Montagnes du soir Pays simple Un oursin Matière du temps 1 La Source La Momie de Roland Barthes Poèmes poids plume Villégiatures & Cie Le Vingt-deux octobre Rien qu’une ombre inventée Les Macchabs vites Toro Erratiques Billet pour le Pays doré Dans les jardins mouillés Fragments du solstice Tectonique des femmes L’Indifférent L’Evolution des paysages