L'auteur
Pons René

Présentation

« Maurice Blanchot, dans l’écriture du désastre, écrit : »L’écrivain, sa biographie : il mourut, vécut et mourut", ce qui sous-entend que la seule vie de celui qui choisit l’écriture se trouve dans cette écriture et nulle part ailleurs.
J’ai toujours été réticent à publier des repères biographiques. D’abord, parce que ma vie a été plutôt plate et que je ne désire pas m’appesantir sur ma vie privée, refusant de prendre en otage ceux qui m’ont accompagné ou qui m’accompagnent.
Au fond, livres et biographie se confondent, mais le seul vrai visage est à chercher dans les livres. L’être de mot a fini par peser plus lourd que l’être de chair. Ou, si l’on préfère, l’être de mot a fini par phagocyter à tel point l’être de chair que les deux se sont confondus.
Toutefois, je peux préciser que je suis né en 1932, près de Montpellier où j’ai publié mes premiers textes, en 1961, dans « La Revue de la licorne ». Le reste est de l’ordre de l’anecdocte."

Bibliographie

Bibliographie sélective

- L’Après-midi, Gallimard, 1962
- La Baleine blanche, Gallimard, 1972
- Lônes (photos J. Salmon), Marval, 1992
- Borges en dialogue (Argentine), Editions de l’Aube, 1992
- L’Homme séparé, Actes Sud, 1995
- Fin des terres, éd. Jacques Brémond, 1997
- Lettres à des morts plus vivants que les vivants, Paroles d’Aube, 1999
- La Véritable mort de Don Juan, Le Bruit des autres, 2002
- Art poétique, Encre et Lumière, 2003
- La Ville, L’Amourier, 2004
- Montpellier Atlantide, Editions du Laquet, 2004
- A Bout de monde, Alain Benoît, 2005


8 Ouvrages aux éditions Cadex

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« La porte s’ouvre, un cardinal et un mannequin l’effleurent. Le coude de la jeune fille laisse une traînée de poudre sur sa manche renardée, c’est dimanche et pourtant les anges vomissent des arcs-en-ciel. Elle s’engouffre, presse le bouton 4. La porte s’ouvre, le silence l’affleure. »
Chloé Delaume
Sillages (Suite 411)

Guilbert DeniseJaboulay HenriSarthou ClaudeRouzeau ValérieGriot-Cullafroz BernadetteEmmanuel FrançoisVoigt ChristinePavlovic MiskoLeclercq PascalFavier PhilippeFourcassié SylvainBeeckman LéoFriedrich DominiqueRitman SergeSacré JamesFampou FrançoisFéret FrançoisMazoué PatriceMonory JacquesViallat ClaudeKhodja FrédéricRoussel AlainPrigent ChristianNoiret GérardBourdelier OlivierGodel VahéHeld JacquelineApps EdwinLe Bayon GeorgesBourg Lionel
Trois anciens poèmes mis ensemble pour lui redire je t’aime Circé ou Une agonie d’insecte Le Taureau, la rose, un poème La Toile de la foraine - Lyon : portrait Un cri Tiens bon la rampe C’est papa qui conduit le train Insensément ton corps gLoire(s) Lumière des mains, suivi de L’Incessant tourment d’espérances L’Or de l’air Le Vent du dehors Fin’ Amor L’Ombre nue Tu me libellules Les Madones du trottoir La hulotte n’a pas de culotte Pays simple La Chambre bouleversée De purs désastres, édition aggravée Premières poésies (1950-1955) Fragments d’une ville fantôme Tectonique des femmes Mi-ville mi-raisin Pour mon ours blanc Nuitamment C’est des poèmes ? Animalimages Le Sentiment de la nature Encre