L'auteur
Pruvost Bernard

Présentation

Photographie © de Rajak Ohanian.

Né en 1952, Bernard Pruvost fréquente le Département de littérature de l’Université de Lyon ; il rédige un mémoire de maîtrise dévolu à Raymond Roussel, Marcel Duchamp, John Cage, réunissant ainsi ses engouements de toujours : littérature, peinture, musique.
Il est ensuite mêlé aux aventures des musiques libertaires de l’époque, en fabriquant des paysages sonores générés par le recours à un instrumentarium varié et souvent exotique.
Il devient compositeur adhérent à la SACEM et membre de la SACD tout en peignant et en écrivant d’une façon occasionnelle non divulguée. Il collabore avec des chorégraphes et des metteurs en scène.
A partir de 1979 il voyage une quinzaine fois en Afrique de l’Ouest.
Dès les années 90, il se tourne résolument vers la construction en relief d’assemblages de bois peints puis de métaux, qu’il abandonne progressivement au profit de collages de papiers historiés.
Depuis quelques années, il opte pour le dessin et une peinture mettant en scène formes, couleurs et figures issues d’un imaginaire souvent qualifié de singulier par ses regardeurs.
Pour l’heure, un texte intitulé « L’Encrier sanglant » est en cours d’écriture : dialogue entre l’écrivain et le peintre que fondent l’encre de l’écrit et celle du dessin.
Vit et travaille à Lyon.

Bibliographie

- Avenue Dim Delobsom, Cahiers de poésie Rencontre, Poésie en voyage, 1997
- Le Tata sénégalais de Chasselay, Confluents, Les Amis de Présence Africaine, 1987

Expose à Paris (L’Objet Trouvé), Lyon ( Galerie Dettinger), Pérouges (Maison des Arts Contemporains), Caen (Galerie Wam) etc.

Discographie : Nu Jungle Dances, Le Marchand de calicot, Superstitions, Alpinic Railway, Hommage à Jean Raine.


Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Alors, nous les émerveillés, nous caressons celle à qui nous devons d’avoir vu en quelques secondes l’Amour prendre le visage de l’Insensé, et l’Insensé celui de l’Immortalité. »
Marcel Moreau
Tectonique des femmes

Aux éditions Cadex