33 Voix Francis Dannemark

Publication 2002
17,50 EUR (16,59 EUR HT)

33 Voix, Francis Dannemark, poèmes traduits en 33 langues, hors collection, 17x24 cm, 96 p., 2002, ISBN : 2.913388.32.9

Présentation

33 voix, c’est un vieux rêve : réunir des poèmes accompagnés chacun d’une traduction dans ne langue différente, et composer ainsi un livre en forme de paisible tour de Babel.

33 voix, ce sont donc des poèmes anciens et nouveaux, écrits en français et traduits en albanais, en allemand, en anglais, en arabe, en berbère, en bulgra, en catalan, en chinois, en créole, en danois, en espgnol, en finnois, en gaélique, en gallois, en grec, en hébreu, en hongrois, en italien, en japonais, en kud, en lingala, en néerlandais, en occitan, en picard, en polonais, en portugais, n roumain, en russe, en suédois, en turc, en viêtnamien et en wallon. Autant de langues, autant de musiques ; et au fond, toujours la même histoire.

Extrait

Shaping the future
Les grands joueurs d’échecs,
depuis la nuit des temps et l’aube des jours,
savent cela : il s’agit,
non pas de croire que l’on va créer une nouvelle partie,
mais de deviner dans laquelle
on se trouve engagé
Ainsi la forme du futur ne s’invente pas,
elle se retrouve.
Et ne surprend pas
celui qui s’est laissé prendre par elle.
Shaping the future
Els grans jugadors d’escas,
des de la nit dels temps i l’alba dels dies,
coneixen això : es tracta
no de creure en la creació d’una nova partita,
sinó endevinar en quina
ens trobem ara submergits
Així la forma del futur no s’inventa,
es retroba.
I no sorprèn
a qui s’ha deixat posseir per ella.
- Tradutcion catalane : Jep Gouzy

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« C’est une émeute, avait dit l’un des hommes. Un soulèvement populaire, avait ajouté l’autre. Les carabiniers du village avaient fini par se décider à venir voir ce qui se passait. Ils avaient aidé les deux hommes à remonter dans leur autocar qui s’était enfui. À Santa Maria di Momentana, les maçons avaient achevé de monter le mur de briques. La Madonna était cloîtrée, hiératique. En bas, trois femmes caressaient l’enfant sous la robe qui frémissait. Le printemps était là en cette année 1944. »
Michaël Glück
L’Enceinte

L’auteur

La Collection

Quatre écoutes du tonnerre Les Madones du trottoir Tu me libellules La Close Le Bruissement des mots Chroniques d’un promeneur assis La Peur et son éclat L’Enfance est mon pays natal Petit Traité d’éducation lubrique (édition 2010) C’est papa qui conduit le train À la Dublineuse Ciel inversé 1 L’Enceinte Prière d’insérer suivi de Cote d’alerte gLoire(s) L’Incomparable promenade Le Soleil oiseleur Fragments du solstice Mi-ville mi-raisin Le Chant du destin En toutes circonstances Quel sangue... Quella piaga... Une guirlande pour Casanova Erratiques Casanova et la belle Montpelliéraine 33 Voix Où qu’on va après ? Le Loir atlantique La Ville est mosaïque Les Explorateurs Chambre de feuilles