33 Voix
Francis Dannemark

publication 2002
17,50 € (16,59 € HT)

33 Voix, Francis Dannemark, poèmes traduits en 33 langues, hors collection, 17x24 cm, 96 p., 2002, ISBN : 2.913388.32.9

Présentation

33 voix, c’est un vieux rêve : réunir des poèmes accompagnés chacun d’une traduction dans ne langue différente, et composer ainsi un livre en forme de paisible tour de Babel.
33 voix, ce sont donc des poèmes anciens et nouveaux, écrits en français et traduits en albanais, en allemand, en anglais, en arabe, en berbère, en bulgra, en catalan, en chinois, en créole, en danois, en espgnol, en finnois, en gaélique, en gallois, en grec, en hébreu, en hongrois, en italien, en japonais, en kud, en lingala, en néerlandais, en occitan, en picard, en polonais, en portugais, n roumain, en russe, en suédois, en turc, en viêtnamien et en wallon. Autant de langues, autant de musiques ; et au fond, toujours la même histoire.

Extrait

Shaping the future
Les grands joueurs d’échecs,
depuis la nuit des temps et l’aube des jours,
savent cela : il s’agit,
non pas de croire que l’on va créer une nouvelle partie,
mais de deviner dans laquelle
on se trouve engagé
Ainsi la forme du futur ne s’invente pas,
elle se retrouve.
Et ne surprend pas
celui qui s’est laissé prendre par elle.
Shaping the future
Els grans jugadors d’escas,
des de la nit dels temps i l’alba dels dies,
coneixen això : es tracta
no de creure en la creació d’una nova partita,
sinó endevinar en quina
ens trobem ara submergits
Així la forma del futur no s’inventa,
es retroba.
I no sorprèn
a qui s’ha deixat posseir per ella.
- Tradutcion catalane : Jep Gouzy

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« le géranium se balance en infusette au-dessus de ta tête prêt à à tremper ses feuilles dans ta tasse »
Amandine Marembert
Toboggans des maisons

L’auteur

La Collection

La Chambre bouleversée Stabat Mater Ne me faites pas dire ce que je n’écris pas Solaire Vladivostok, aller simple Une voix pour Orphée Bavard au cheval mort et compagnie Poèmes et lettres d’amour La Traversée des grandes eaux Des sourires et des pommes Tacatam Blues Pleine lucarne Pays simple Matière du temps 1 Premières poésies (1950-1955) Une cigale dans la tête Entre chagrin et néant (audiences d’étrangers) Rien qui porte un nom Pour mon ours blanc L’Imaginaire & Matières du seuil Des rêves au fond des fleurs Chroniques d’un promeneur assis Ombres classées sans suite Quel sangue... Quella piaga... Une guirlande pour Casanova Monsieur l’évêque avec ou sans mitre Rimbaud, la tentation du soleil Rire parmi les hirondelles Mi-ville mi-raisin Le Congrès d’automne Fidèles félidés