Actualité À Rennes, une représentation inspirée des œuvres de Christian Prigent

, par Hélène Boinard

Les 24 et 25 novembre 2017 à 20h30 auront lieu les représentations de Saoul silence suivi de Expérience n° hein ? de Stéphane Keruel, par la Compagnie Le Chant de la carpe.
Un solo bicéphale composé d’un larynx et d’un saxophone nous entraîne dans l’exploration jubilatoire des hiatus entre corps et langue, mot et chose, poésie et réel. Il s’agit de faire perdre au langage un peu de sa prétention à pouvoir dire le réel.
D’après Christian Prigent, Une erreur de la nature, Editions P.O.L. Et Ne me faites pas dire ce que je n’écris pas, Editions Cadex.
Avec Stéphane Keruel (voix) et Edwige Fouquet (voix et saxophone). Contribution à la mise-en-scène de Lionel François et Magali Perrinet.
Durée : 1 heure. A partir de 12 ans accompagné. Place à l’unité : 10 Euros.
À La Station théâtre (l’or noir de la langue) 1 route de Rennes 35520 La Mézière (12 km au nord de Rennes). Le public est accueilli à partir de 19h30 et les réservations se font par mail à lastationtheatre@gmail.com ou par téléphone au 06 41 56 47 01. Attention : petite jauge de 50 places. Lien internet :

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Ma culture se nourrit du livre de ta chair, et j’ai lu beaucoup dans le fond de tes gorges, dans ton dedans d’amour, descendant de délice en délice au délire des délires… »
Marcel Moreau
Insensément ton corps

Poèmes poids plume Une cigale dans la tête La Poignée de porte Chair de Sienne L’Indifférent Banlieue nord La Tombe d’un jeu d’enfant Le Bec de la plume Un habitué des courants d’air La Belle vitesse Le Barillet : variations dramatiques T2 Solaire Avec des ailes Fragments d’un désastre La Langue au chat Dans la présente abjection des mondes Le Taureau, la rose, un poème Triptike Mange-Matin Rien qui porte un nom Les Eaux noires L’Impatience À la queue leu leu / The Line (édition bilingue) Chants de la tombée des jours L’Ourlet du ciel L’Œil tourné Matière du temps 2 Ouverture du cri Les Choses n’en font qu’à leur tête L’Enfance est mon pays natal