Arènes 42 Jacques Moulin

Publication 2001
7,50 EUR (7,11 EUR HT)

Arènes 42, Jacques Moulin, poèmes, 5 dessins de Marc Degois, coll. L'Anthrope, 12x16,5 cm, 32 p., 2001, ISBN : 2.913388.27.2

Présentation

D’une rue éventrée par des travaux qui la fouillent, des arènes qui s’y trouvent, Jacques Moulin tire une lente évocation d’un lieu qui quitte ceux qui l’habitent... Poèmes en proses resserrées, qui alternent avec des vers qui plongent comme carotte dans un sol dévasté, Arènes 42 saisit ce moment où le paysage se défait, exhumant pierres du passé et ciel nouveau. Et c’est un adieu alors qu’on doit faire à un espace où l’on a habité. Jacques Moulin joue de la précision du lexique pour faire surgir dans l’abstraction des éléments une réelle présence.

Extrait

« J’habite un pied-à-l’air. On sent mieux la respiration du vent qui vient reprendre diaphragme juste à la jointure des toits, entre tuiles et lucarnes. Le matin on est à l’orchestre, celui des corneilles qui “rauqualisent” à même le houppier. »

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« les persiennes déplient un air d’accordéon dans l’éventail des jours
danser les matins de réveillon demeure accessoire »
Amandine Marembert
Toboggans des maisons

L’auteur

Le plasticien

La Collection

Billet pour le Pays doré L’Imaginaire & Matières du seuil Maélo La Langue et ses monstres Carnets des solitudes Le Vingt-deux octobre Le Taureau, la rose, un poème Entre chagrin et néant (audiences d’étrangers) La Halte belge Banlieue nord Les Chiens du vent Circé ou Une agonie d’insecte Le Bruissement des mots Parfois L’Appétit de Don Juan Des sourires et des pommes À la queue leu leu / The Line (édition bilingue) Tu me libellules L’Insu Un habitué des courants d’air Entrée en matière Chambre de feuilles Premières poésies (1950-1955) La Traversée des grandes eaux Animalimages Le Jour se lève encore Guérir par les mots (poèmes médicaux, médicinaux et pharmaceutiques) L’Œil tourné L’Indifférent Mange-Matin