Arènes 42 Jacques Moulin

Publication 2001
7,50 EUR (7,11 EUR HT)

Arènes 42, Jacques Moulin, poèmes, 5 dessins de Marc Degois, coll. L'Anthrope, 12x16,5 cm, 32 p., 2001, ISBN : 2.913388.27.2

Présentation

D’une rue éventrée par des travaux qui la fouillent, des arènes qui s’y trouvent, Jacques Moulin tire une lente évocation d’un lieu qui quitte ceux qui l’habitent... Poèmes en proses resserrées, qui alternent avec des vers qui plongent comme carotte dans un sol dévasté, Arènes 42 saisit ce moment où le paysage se défait, exhumant pierres du passé et ciel nouveau. Et c’est un adieu alors qu’on doit faire à un espace où l’on a habité. Jacques Moulin joue de la précision du lexique pour faire surgir dans l’abstraction des éléments une réelle présence.

Extrait

« J’habite un pied-à-l’air. On sent mieux la respiration du vent qui vient reprendre diaphragme juste à la jointure des toits, entre tuiles et lucarnes. Le matin on est à l’orchestre, celui des corneilles qui “rauqualisent” à même le houppier. »

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Alors, nous les émerveillés, nous caressons celle à qui nous devons d’avoir vu en quelques secondes l’Amour prendre le visage de l’Insensé, et l’Insensé celui de l’Immortalité. »
Marcel Moreau
Tectonique des femmes

L’auteur

Le plasticien

La Collection

Zoophile contant fleurette L’Impatience L’Oiseau de nulle part L’Œuvre au Nord Vladivostok, aller simple Maintenant la nuit Encyclopédie cyclothymique Des rêves au fond des fleurs Fragments d’une ville fantôme L’Or de l’air La hulotte n’a pas de culotte La Momie de Roland Barthes Résidences secondaires L’Etoffe des Corps Le Sens du toucher La Chambre bouleversée Rien qu’une ombre inventée Premières poésies (1950-1955) Capitaine des myrtilles Insensément ton corps Musée de l’os et de l’eau Les Explorateurs Guérir par les mots (poèmes médicaux, médicinaux et pharmaceutiques) Non lieu provisoire Animalimages Fragments d’un meurtre Al dente (de l’amour, du poème et des spaghetti) Tiens bon la rampe Ombres classées sans suite L’Homme traversé