Arènes 42 Jacques Moulin

Publication 2001
7,50 EUR (7,11 EUR HT)

Arènes 42, Jacques Moulin, poèmes, 5 dessins de Marc Degois, coll. L'Anthrope, 12x16,5 cm, 32 p., 2001, ISBN : 2.913388.27.2

Présentation

D’une rue éventrée par des travaux qui la fouillent, des arènes qui s’y trouvent, Jacques Moulin tire une lente évocation d’un lieu qui quitte ceux qui l’habitent... Poèmes en proses resserrées, qui alternent avec des vers qui plongent comme carotte dans un sol dévasté, Arènes 42 saisit ce moment où le paysage se défait, exhumant pierres du passé et ciel nouveau. Et c’est un adieu alors qu’on doit faire à un espace où l’on a habité. Jacques Moulin joue de la précision du lexique pour faire surgir dans l’abstraction des éléments une réelle présence.

Extrait

« J’habite un pied-à-l’air. On sent mieux la respiration du vent qui vient reprendre diaphragme juste à la jointure des toits, entre tuiles et lucarnes. Le matin on est à l’orchestre, celui des corneilles qui “rauqualisent” à même le houppier. »

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Aussitôt qu’il arrivait je cachais son journal
et regardais les fleurs de la toile cirée
mourir sous les estafilades et les taches de
brûlé : la fin du monde est pour bientôt. »
Dominique Fabre
Avant les monstres

L’auteur

Le plasticien

La Collection

La Mort de Woyzeck La Chambre bouleversée Avec des ailes En avant l’enfanfare ! L’Insu Le Bel aujourd’hui Sillages Poèmes et lettres d’amour Lumière des mains, suivi de L’Incessant tourment d’espérances Entre chagrin et néant (audiences d’étrangers) La Guerre entre les arbres L’Etoffe des Corps Corps antérieur Fragments d’une ville fantôme L’Imaginaire & Matières du seuil Où qu’on va après ? Triptike La Mort est en feu L’Appétit de Don Juan Stabat Mater Goutte d’eau Pour apprendre la paix à nos enfants Chroniques d’un promeneur assis gLoire(s) Pleine lucarne Coquerets et coquerelles L’Enceinte Carnets du jardin de la Madeleine Billet pour le Pays doré La Halte belge