« Casanova fort et vert » en Languedoc-Roussillon

Actualité « Casanova fort et vert » en Languedoc-Roussillon

, par Hélène Boinard


Après Marcel Duchamp (2006) et Rabelais (2008), le Fonds Régional d’Art Contemporain Languedoc-Roussillon, dirigé par Emmanuel Latreille, a choisi Casanova comme figure tutélaire pour un ensemble de manifestations artistiques intitulé « Casanova fort et vert » qui aura lieu de juin à septembre 2010 à Perpignan, Narbonne, Béziers, Montpellier, Nîmes..., soit dans des villes que visita l’aventurier lors de sa fuite d’Espagne au début de l’année 1769. Jean-Claude Hauc, auteur de Casanova et la belle Montpelliéraine (chez Cadex), Voyage de Casanova à travers la Catalogne, le Roussillon et le Languedoc (Les Presses du Languedoc), etc., a été nommé consultant pour ces manifestations et supervisera la réalisation du catalogue que le FRAC éditera à cette occasion. D’ores et déjà, plusieurs spécialistes ont accepté de participer à cet ouvrage : Helmut Watzlawick, directeur de L’intermédiaire des casanovistes, Marie-Françoise Luna, auteur de Casanova mémorialiste (éditions Honoré Champion) et la psychanalyste Lydia Flem, auteur de Casanova ou l’exercice du bonheur (éditions du Seuil).

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Aucun visage ne paraissait jamais aux wagons. Le train bleu n’avait pas de fenêtres.
La glace voilait tout. »
Pierre Cendors
Le Voyageur sans voyage

Mon chat son chien et le cochon du voisin La Peur et son éclat Dans le vent du chemin Premières poésies (1950-1955) La Momie de Roland Barthes Trois anciens poèmes mis ensemble pour lui redire je t’aime Dans la présente abjection des mondes La Langue et ses monstres Banlieue nord L’Existence poétique On disait Journal de l’homme arrêté L’Evolution des paysages Si petits les oiseaux L’Homme traversé Mi-ville mi-raisin Tectonique des femmes La Tombe d’un jeu d’enfant 33 Voix Carnets des solitudes Le Chant du destin Marie-Gasparine Tu me libellules La Ville autour Avec des ailes Maélo Opéré bouffe Ne me faites pas dire ce que je n’écris pas Lumière des mains, suivi de L’Incessant tourment d’espérances Poèmes et lettres d’amour