Catalogue en ligne

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« J’étais nu près de Deborah nue, nos moiteurs s’évitaient à présent, nous souriions vaguement et parallèlement à un ventilateur harassé qui grinçait au plafond. Il y avait une douceur extrême à ne plus se sentir beaux ni désirés. Nous n’avons pas dormi, je pense. Quoique le dos collé au drap, nous avons flotté sous d’invisibles palmes. »
François Salvaing
De purs désastres, édition aggravée

Ombres classées sans suite Erratiques Zoophile contant fleurette Entre chagrin et néant (audiences d’étrangers) Tiens bon la rampe Pleine lucarne Ouverture du cri Carnets respiratoires Coquerets et coquerelles Toro Où qu’on va après ? Fragments d’un désastre Les Madones du trottoir Dits d’elle Solaire Dans la présente abjection des mondes La Ville est mosaïque L’Etoffe des Corps L’Œil tourné La Poignée de porte Les Choses n’en font qu’à leur tête La Langue et ses monstres L’Indifférent Les Macchabs vites Si petits les oiseaux Tectonique des femmes Capitaine des myrtilles Les Mots d’Alice Rien qu’une ombre inventée Opéré bouffe