Catalogue en ligne

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Maintenant, voici venu pour moi le temps de me décider à faire retour en arrière, de tenter de trousser congrûment quelque chose à ma guise, une sorte d’écriture pure de tout sens civique. Le besoin est sans doute inscrit dans les gènes : pressentiment reptilien que tout disparaîtra d’un coup.
Dany, Piteur, Olivier, il n’y a plus au monde une seule trace d’eux. Tout ce qui reste est en moi. »
Sylvain Fourcassié
Les Madones du trottoir

Coquerets et coquerelles Toboggans des maisons La poésie est facile Le Soleil oiseleur Où patiente la lumière Le Vent du dehors Trois anciens poèmes mis ensemble pour lui redire je t’aime Fin’ Amor L’Italien Parfois Avec des ailes gLoire(s) Un rossignol sur le balcon La Source Le Jour se lève encore C’est papa qui conduit le train Où qu’on va après ? Goutte d’eau Friches Rien qui porte un nom La Close Une clarté de passage Variations sur des carnets Al dente (de l’amour, du poème et des spaghetti) L’Enfance est mon pays natal Erratiques Le Taureau, la rose, un poème Quel sangue... Quella piaga... Une guirlande pour Casanova Capitaine des myrtilles Nuitamment