Actualité Christian Prigent et Jean-Pierre Verheggen les 19 et 20 mars 2011 à Calais (62)

, par Hélène Boinard


Le Musée des Beaux-Arts de Calais participe au festival de poésie contemporaine 5/cinq organisé par l’association décap(s). Il accueille le dimanche 20 mars à partir de 16h les poètes Christian Prigent et Vanda Benes, Cécile Richard et Jean Pierre Verheggen. Le festival 5/cinq s’inscrit dans le cadre du Printemps des Poètes 2011. Intitulé cette année « Poète, bête de rive » le festival s’ouvre sur une citation de Christian Prigent, tirée de son livre À quoi bon encore des poètes ? (P.O.L éditeur, 1996) : c’est à dire tant qu’il y aura du parlant, de l’humain, de l’humain inquiet, il y aura une exigence de « poésie ». Cette exigence de “poésie”, l’association décap(s) souhaite la faire partager à celles et ceux que cette inquiétude de la langue étonne encore. Rens. sur le site de décap(s).

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Mais laisser la pensée ouverte, n’est-ce pas toujours préférer le désarroi ? »
Christian Prigent
Ne me faites pas dire ce que je n’écris pas

Lumière des mains, suivi de L’Incessant tourment d’espérances La Mort est en feu Le Chat Trois anciens poèmes mis ensemble pour lui redire je t’aime La Close Des rêves au fond des fleurs La Couleur tensive Maintenant la nuit Ouverture du cri L’Ourlet du ciel Autobiographie d’un autre Dans la présente abjection des mondes Guérir par les mots (poèmes médicaux, médicinaux et pharmaceutiques) Stabat Mater Avant les monstres Fragments du solstice Capitaine des myrtilles Les Macchabs vites Colomb, Cortez & Cie Musée de l’os et de l’eau Encyclopédie cyclothymique Fragments d’un désastre Des étoiles sur les genoux Fin’ Amor Faire des études pour être mendiant La Momie de Roland Barthes Solaire La Belle vitesse Bavard au cheval mort et compagnie L’Italien