Actualité Christian Prigent et Jean-Pierre Verheggen les 19 et 20 mars 2011 à Calais (62)

, par Hélène Boinard


Le Musée des Beaux-Arts de Calais participe au festival de poésie contemporaine 5/cinq organisé par l’association décap(s). Il accueille le dimanche 20 mars à partir de 16h les poètes Christian Prigent et Vanda Benes, Cécile Richard et Jean Pierre Verheggen. Le festival 5/cinq s’inscrit dans le cadre du Printemps des Poètes 2011. Intitulé cette année « Poète, bête de rive » le festival s’ouvre sur une citation de Christian Prigent, tirée de son livre À quoi bon encore des poètes ? (P.O.L éditeur, 1996) : c’est à dire tant qu’il y aura du parlant, de l’humain, de l’humain inquiet, il y aura une exigence de « poésie ». Cette exigence de “poésie”, l’association décap(s) souhaite la faire partager à celles et ceux que cette inquiétude de la langue étonne encore. Rens. sur le site de décap(s).

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Ce pourrait être là.
Ce lieu où un regard, peut-être, suffirait pour étreindre, un instant, l’éblouissante lumière de l’attente. »
Jean-Pierre Spilmont
Lumière des mains

L’Ombre nue Rien qu’une ombre inventée Pleine lucarne Tombeau de Joseph-Ferdinand Cheval, facteur à Hauterives Si petits les oiseaux En avant l’enfanfare ! Presque le bonheur Prière d’insérer suivi de Cote d’alerte La Traversée des grandes eaux Erratiques Marie-Gasparine L’Oiseau de nulle part La Mort de Woyzeck Résidences secondaires L’Existence poétique Vladivostok, aller simple Des garous et des loups L’Insu Toboggans des maisons Lavoir de toutes les couleurs Ombres classées sans suite Un éditeur... Voilà ! Tu me libellules Fragments d’un désastre Fragments du solstice Stabat Mater Fin’ Amor Le Voyageur sans voyage Chroniques d’un promeneur assis Pour mon ours blanc