Actualité Christian Prigent et Jean-Pierre Verheggen les 19 et 20 mars 2011 à Calais (62)

, par Hélène Boinard


Le Musée des Beaux-Arts de Calais participe au festival de poésie contemporaine 5/cinq organisé par l’association décap(s). Il accueille le dimanche 20 mars à partir de 16h les poètes Christian Prigent et Vanda Benes, Cécile Richard et Jean Pierre Verheggen. Le festival 5/cinq s’inscrit dans le cadre du Printemps des Poètes 2011. Intitulé cette année « Poète, bête de rive » le festival s’ouvre sur une citation de Christian Prigent, tirée de son livre À quoi bon encore des poètes ? (P.O.L éditeur, 1996) : c’est à dire tant qu’il y aura du parlant, de l’humain, de l’humain inquiet, il y aura une exigence de « poésie ». Cette exigence de “poésie”, l’association décap(s) souhaite la faire partager à celles et ceux que cette inquiétude de la langue étonne encore. Rens. sur le site de décap(s).

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Rien n’est plus discourtois que de voir un monsieur bander sans lui tendre, aussitôt, la main. »
Lydie Salvayre
Petit traité d’éducation lubrique

Le Bec de la plume Stilb suivi de Iréniques Presque le bonheur Pour mon ours blanc Le Vingt-deux octobre Rire parmi les hirondelles Le Bel aujourd’hui Les Madones du trottoir Guérir par les mots (poèmes médicaux, médicinaux et pharmaceutiques) Fragments d’une ville fantôme Lavoir de toutes les couleurs Labyrinthe Si petits les oiseaux Casanova et la belle Montpelliéraine Un éditeur... Voilà ! gLoire(s) Variations sur des carnets L’Evolution des paysages La Nuit du libertin Quatre écoutes du tonnerre Un oursin Le Taureau, la rose, un poème Carnets des solitudes Vladivostok, aller simple Cheminement vers le rien Maélo Crobards et mounièques Carnets du graphomane Erratiques L’Impatience