Actualité Décès de Pierre Autin-Grenier

, par Hélène Boinard


C’est avec une immense tristesse que nous apprenons le décès de Pierre Autin-Grenier, qui nous a quittés le samedi 12 avril 2014 à Lyon. Nous nous associons à la peine de sa femme Aline et de ses nombreux amis.
Mourir ne dure jamais très longtemps, vivre, guère plus. (Jours anciens)

C’est avec une immense tristesse que nous apprenons le décès de Pierre Autin-Grenier, qui nous a quittés le samedi 12 avril 2014 à Lyon. Nous nous associons à la peine de sa femme Aline et de ses nombreux amis.

Mourir ne dure jamais très longtemps, vivre, guère plus. (Jours anciens)

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Il vaudrait mieux mourir avant d’aimer et d’être aimé, je me dis ça quelquefois. Ce ne serait pas forcément plus facile, mais peut-être un peu, je ne sais pas ? »
Dominique Fabre
Le Perron

Matière du temps 2 Goutte d’eau Une voix pour Orphée Le Perron Labyrinthe Le Bruissement des mots Autobiographie d’un autre Poèmes poids plume L’Œil tourné Le Chant du destin Mobilis in mobilier Lumière des mains, suivi de L’Incessant tourment d’espérances Musée de l’os et de l’eau Ne me faites pas dire ce que je n’écris pas Circé ou Une agonie d’insecte À la Dublineuse La Traversée des grandes eaux Encre L’Incomparable promenade Couleur jardin Carnets du graphomane Les Eaux noires Les Macchabs vites Profondeur du champ de vol L’Absent La Mort est en feu Parfois Rien qui porte un nom Presque le bonheur Le Pôle magnétique