Actualité François Salvaing aux Correspondances de Manosque le 27 septembre

, par Hélène Boinard


Le festival des Correspondances de Manosque se déroulera du mercredi 26 au dimanche 30 septembre : tout au long de la journée se succèdent des correspondances multiples entre textes, lectures, écrivains (notre ami Raymond Federman sera de la partie) et public, qui ont lieu en plein air, sur les places du vieux Manosque, à la terrasse des cafés, dans la petite salle du théâtre Jean Le Bleu... En soirée, place à la mise en voix, aux textes portés par de grands comédiens, aux croisements inédits entre littérature et musique. De jeudi à samedi, en fin de journée, la librairie du Poivre d’âne et l’équipe des Correspondances vous convient à trinquer avec les auteurs invités du festival. L’occasion de discuter avec eux en toute simplicité ou de faire dédicacer leurs livres... Le « tête à tête » avec François Salvaing a lieu le jeudi à 16 h 30, place de l’Hôtel-de-Ville. Ce café littéraire, ouvert au public, est animé par Pascal Jourdana. Vous pourrez retrouver l’auteur d’Un alibi de rêve aux apéros de la librairie du Poivre d’âne, à 19 h au 9 place de l’Hôtel-de-Ville, ainsi qu’aux apéros littéraires du comité de lecture le lendemain à 11h, place Marcel Pagnol. Rens. 04 92 72 75 81 ou site Internet.

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Ma culture se nourrit du livre de ta chair, et j’ai lu beaucoup dans le fond de tes gorges, dans ton dedans d’amour, descendant de délice en délice au délire des délires… »
Marcel Moreau
Insensément ton corps

La Langue et ses monstres Trois anciens poèmes mis ensemble pour lui redire je t’aime Dans la présente abjection des mondes Le Sens du toucher La Ville est mosaïque Ils C’est papa qui conduit le train Musée de l’os et de l’eau Toboggans des maisons Valleuse La Mort de Woyzeck Tombeau de Joseph-Ferdinand Cheval, facteur à Hauterives Le Jour se lève encore Insensément ton corps Un alibi de rêve Le Chat Le Barillet : variations dramatiques T2 L’Enfant sur la branche L’Incomparable promenade Circé ou Une agonie d’insecte La Traversée des grandes eaux L’Œuvre au Nord Stabat Mater Les Madones du trottoir Premières poésies (1950-1955) Friches Le Bec de la plume Marie-Gasparine À la Dublineuse Chants de la tombée des jours