Actualité Jean-Pierre Verheggen et Christian Prigent au Centre Wallonie-Bruxelles (Paris) le 27 septembre 2009

, par Hélène Boinard


Le Centre Wallonie-Bruxelles à Paris, dont l’objectif principal est la valorisation de la production artistique belge francophone, célèbre cette année son trentième anniversaire. Il organise à cette occasion plusieurs activités festives du 24 au 28 septembre. Le 27 septembre à 20 h, « les Amis de Jean-Pierre Verheggen » vous proposeront un parcours littéraire constitué d’interventions et de lectures d’extraits d’oeuvres par des comédiens et des écrivains. Avec les amis de TXT Éric Clémens, Jacques Damarcq, Christian Prigent et Vanda Benes... Et Jacques Darras en amant déclaré de Madame Belgique, André Velter, Jean-Luc Debattice au chant et à la musique et Jacques Bonnaffé, en poète sur Douai, dans le double rôle de L’Oral et Hardi. Spectacle animé et présenté par Monsieur Loyal Verheggen ! Informations et réservations par tél. au 01 53 01 96 96 et www.cwb.fr. Centre Wallonie-Bruxelles : 127-129 rue Saint-Martin 75 004 Paris.

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Dans trente ans maximum, ce serait l’hospice, car sans femme ni enfants, qui s’occuperait du vieillard libidineux que je serais devenu ? Est-ce que je baverais sur les infirmières ? Allongé dans mon cercueil, est-ce que je banderais encore ? »
Christian Garcin
Circé ou Une agonie d’insecte

Vladivostok, aller simple Casanova et la belle Montpelliéraine L’Evolution des paysages Des étoiles sur les genoux Les Choses n’en font qu’à leur tête Monsieur l’évêque avec ou sans mitre Poèmes poids plume Labyrinthe Rien qu’une ombre inventée En toutes circonstances Billet pour le Pays doré Musée de l’os et de l’eau Stilb suivi de Iréniques Fidèles félidés Erratiques Les Chiens du vent Une clarté de passage Encre Entrée en matière Avant les monstres La Langue et ses monstres Petit traité d’éducation lubrique L’Ordinaire, la métaphysique Des rêves au fond des fleurs Lavoir de toutes les couleurs Carnets du jardin de la Madeleine Le Vent du dehors Le Réel L’Œil tourné On disait