L’Enfance est mon pays natal Joël Vernet

Publication 2000
7,50 EUR (7,11 EUR HT)

L'Enfance est mon pays natal, Joël Vernet, récit, 7 encres de Jean-Gilles Badaire, coll. L'Anthrope, 12x16,5 cm, 32p., 2000, ISBN : 2.913388.11.6

Présentation

Pour remonter à la source de son écriture, Joël Vernet retourne aux paysages de l’enfance, entre Haute-Loire et Lozère. Dans cette « menue divagation », le poète évoque la figure d’une grand-mère qui lui apprit « la beauté de la langue française. » Mais plus qu’un paysage, c’est l’enfance elle-même qui accueille la source de l’écriture : « La foudre de l’enfance est mon pays natal dont je voudrais, jusqu’au bout, c’est-à-dire jusqu’à la mort, préserver l’éblouissement. » Un émerveillement que l’on retrouve dans ces phrases, ciselées sur le modèle des sentiers battus qui prennent les forêts et les champs, la terre et les cieux à rebours, pour les révéler, dans la lumière d’une prose qui sait marier la gloire à l’humilité.

Extrait

« Un jour, l’enfant s’en va, emportant avec lui, dans sa mémoire vagabonde, le souvenir précis de chemins rares s’enfouissant sous les herbes, des fleurs du printemps et des songes d’hiver, de l’aboiement d’un chien mêlé à la poussière lorsqu’il rentrait les bêtes à la nuit tombante. Aujourd’hui encore, entre les pages écrites, il entend le bruit des chaînes contre le bois des écuries, il voit la lumière, les rayons du soleil, poudre d’or dans l’étable. Il reconnaît là le tableau d’un grand maître ou d’un peintre anonyme.
Alors que faire de tant de beauté lorsque nous manquent les mots, lorsque nous grandissons dans une maison sans livres, lorsque la vie a faim d’impossibles ? »

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Afin de prévenir la satiété et le déclin libidinal qui lui est associé, enfermez votre partenaire dans une cave pendant quarante jours et quarante nuits. Il en sortira affamé. Le conseil est donné par Plutarque lui-même.
Le tout est de disposer d’une cave. »
Lydie Salvayre
Petit traité d’éducation lubrique

L’auteur

Le plasticien

La Collection

Le Jour se lève encore À la queue leu leu / The Line (édition bilingue) L’Homme traversé Poèmes et lettres d’amour Tiens bon la rampe Toboggans des maisons Crobards et mounièques Vladivostok, aller simple Monsieur l’évêque avec ou sans mitre L’Insu Carnets respiratoires Rimbaud, la tentation du soleil Avec des ailes L’Evolution des paysages Fin’ Amor Lumière des mains, suivi de L’Incessant tourment d’espérances Ouverture du cri Pour apprendre la paix à nos enfants Rire parmi les hirondelles Où patiente la lumière Poèmes poids plume C’est des poèmes ? Mon chat son chien et le cochon du voisin Le Bel aujourd’hui La Liesse populaire en France Le Vent du dehors La Belle vitesse Entre chagrin et néant (audiences d’étrangers) Bavard au cheval mort et compagnie L’Etoffe des Corps