L’Enfant sur la branche Luce Guilbaud

9,00 EUR (8,53 EUR HT)

L'Enfant sur la branche, Luce Guilbaud, illustrations de Fanny Millard, poèmes, collection « Le Farfadet bleu », 11x19,2 cm, 48 p., 2008, ISBN : 9782840312338

Présentation

L’adoption d’un enfant dont la mère connaît tous les cris moins un, le premier. Enfant venu pour être aimé, s’il ne choisit pas ses parents, il choisit son arbre à rêves perchés.

Des poèmes sur le thème de l’enfance et des instants heureux partagés... sur l’adoption aussi et le bonheur d’être « adopté » par un enfant. La tristesse et l’espoir alternent au fil des pages. Les paysages de forêts aux arbres symboliques et réels se retrouvent dans les illustrations délicates aux couleurs d’automne.
- Notice du CNLJ-JPL.

Extrait

On bâtit des villes
des châteaux provisoires

des géographies multiples
à déchausser des géants

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« J’étais nu près de Deborah nue, nos moiteurs s’évitaient à présent, nous souriions vaguement et parallèlement à un ventilateur harassé qui grinçait au plafond. Il y avait une douceur extrême à ne plus se sentir beaux ni désirés. Nous n’avons pas dormi, je pense. Quoique le dos collé au drap, nous avons flotté sous d’invisibles palmes. »
François Salvaing
De purs désastres, édition aggravée

L’auteur

Le plasticien

La Collection

Ouverture du cri L’Appétit de Don Juan Mon chat son chien et le cochon du voisin La Mort de Woyzeck Tectonique des femmes Avec des ailes Nuitamment La Nuit du libertin C’est l’Eté Un rossignol sur le balcon Les Macchabs vites Le Perron La Chambre bouleversée Carnets des solitudes Maintenant la nuit Un éditeur... Voilà ! 33 Voix Friches L’Enceinte Des garous et des loups La Momie de Roland Barthes Tacatam Blues Petit Traité d’éducation lubrique (édition 2010) Le Voyageur sans voyage Dans les jardins mouillés Variations sur des carnets À la Dublineuse Les Choses n’en font qu’à leur tête La Toile de la foraine - Lyon : portrait La Close