L’Enfant sur la branche Luce Guilbaud

9,00 EUR (8,53 EUR HT)

L'Enfant sur la branche, Luce Guilbaud, illustrations de Fanny Millard, poèmes, collection « Le Farfadet bleu », 11x19,2 cm, 48 p., 2008, ISBN : 9782840312338

Présentation

L’adoption d’un enfant dont la mère connaît tous les cris moins un, le premier. Enfant venu pour être aimé, s’il ne choisit pas ses parents, il choisit son arbre à rêves perchés.

Des poèmes sur le thème de l’enfance et des instants heureux partagés... sur l’adoption aussi et le bonheur d’être « adopté » par un enfant. La tristesse et l’espoir alternent au fil des pages. Les paysages de forêts aux arbres symboliques et réels se retrouvent dans les illustrations délicates aux couleurs d’automne.
- Notice du CNLJ-JPL.

Extrait

On bâtit des villes
des châteaux provisoires

des géographies multiples
à déchausser des géants

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Ce que nous entendions par ’peinture’ il y a peu de temps encore n’occupe plus aujourd’hui qu’une place infime dans le territoire de tout ce qui revendique ce nom. »
Christian Prigent
Le Sens du toucher

L’auteur

Le plasticien

La Collection

Guérir par les mots (poèmes médicaux, médicinaux et pharmaceutiques) Matière du temps 2 L’Ombre nue L’Ordinaire, la métaphysique Le Vent du dehors Chants de la tombée des jours Les Mots d’Alice La Peur et son éclat Des sourires et des pommes Le Loir atlantique La Tombe d’un jeu d’enfant Mi-ville mi-raisin La Liesse populaire en France Monsieur l’évêque avec ou sans mitre Un habitué des courants d’air La Nuit du libertin L’Appétit de Don Juan Des rêves au fond des fleurs Carnets du jardin de la Madeleine Le Réel Variations sur des carnets Animalimages L’Homme traversé Avant les monstres Avec des ailes Toboggans des maisons Rien qui porte un nom Villégiatures & Cie Couleur jardin Un cri