L’Errance, la dérive, la trace Vahé Godel

Publication 1998
9,50 EUR (9,00 EUR HT)

L'Errance, la dérive, la trace, Vahé Godel, aphorismes, 2 gravures de Graziella Borghesi, coll. Marine, 15x21.5 cm, 48 p., 1998, ISBN : 2.905910.97.6

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« La porte s’ouvre, un cardinal et un mannequin l’effleurent. Le coude de la jeune fille laisse une traînée de poudre sur sa manche renardée, c’est dimanche et pourtant les anges vomissent des arcs-en-ciel. Elle s’engouffre, presse le bouton 4. La porte s’ouvre, le silence l’affleure. »
Chloé Delaume
Sillages (Suite 411)

L’auteur

Le plasticien

La Collection

Rien qu’une ombre inventée Sillages Monsieur l’évêque avec ou sans mitre Banlieue nord Où qu’on va après ? À la Dublineuse Marie-Gasparine Prière d’insérer suivi de Cote d’alerte L’Incomparable promenade Les Chiens du vent Lumière des mains, suivi de L’Incessant tourment d’espérances Le Perron L’Homme traversé Ouverture du cri C’est des poèmes ? Le Voyageur sans voyage Fragments d’une ville fantôme L’Appétit de Don Juan Friches L’Enfance est mon pays natal Entre chagrin et néant (audiences d’étrangers) Si petits les oiseaux Musée de l’os et de l’eau L’Imaginaire & Matières du seuil La hulotte n’a pas de culotte La Ville autour Pour mon ours blanc L’Ombre nue Erratiques Carnets respiratoires