La Close Olivier Bernager

Publication 1993
7,50 EUR (7,11 EUR HT)

La Close, Olivier Bernager, nouvelle,dessin de Maurice Roche, coll. L'Anthrope, 12x16.5 cm, 40 p., 1993, ISBN : 2.905910.42.9

Présentation

D’emblée on est saisi par une voix, une langue qui trébuche, répète, tente de trouver en elle la force d’échapper à la mort prochaine. Qui parle ? D’abord on ne sait pas. Est-ce une bête traquée à laquelle des chiens viennent prendre quelques lambeaux de chair ? Est-ce une femme ? Se poser la question c’est aussi se demander qui la pourchassent, cette victime. Des chasseurs ? Des barbares ? Des soldats, non loin de l’ombre portée des miradors ?
Olivier Bernager endosse cette voix, lui donne l’urgence à dire qui est aussi une urgence de la chair et du nom. La phrase va vite, les images violentes s’entrechoquent à la frontière de l’indicible, l’inavouable, l’inouï. La Close est un récit court mais bouleversant, de ceux qui restent longtemps en mémoire. De ceux qui font entendre une vérité impossible à faire comprendre. Un livre choc.

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Nietzsche, comme une puissante tape dans le dos ou ce coup de poing sur la tête dont parle Kafka à propos des bons livres »
René Pons
Carnets des solitudes

L’auteur

Le plasticien

La Collection

Carnets respiratoires Valleuse Avec des ailes Rien qu’une ombre inventée Petit Traité d’éducation lubrique (édition 2010) Petits bonheurs Profondeur du champ de vol On disait L’Errance, la dérive, la trace Friches Le Bec de la plume Dans la présente abjection des mondes Le Congrès d’automne Le Réel Entrée en matière L’Evolution des paysages Poèmes et lettres d’amour Mon chat son chien et le cochon du voisin La Toile de la foraine - Lyon : portrait Les Chiens du vent Le Sentiment de la nature L’Homme traversé Un oursin Carnets des solitudes Goutte d’eau L’Imaginaire & Matières du seuil Petites proses voyageuses Rien qui porte un nom L’Incomparable promenade L’Appétit de Don Juan