La Langue au chat François Fampou

9,00 EUR (8,53 EUR HT)

La Langue au chat, François Fampou, illustrations de Patrice Mazoué, poèmes, collection « Le Farfadet bleu », 11x19,2 cm, 48 p., 2007 (3è édition), ISBN : 9782840310846

Présentation

De toutes les manifestations du folklore enfantin,

je tiens la devinette pour le genre le plus essentiel.
D’abord parce qu’il trahit dans l’enfant l’adulte qu’il sera.

Ensuite pour la raison qu’après tout, ces « enfantillages » restent

pour une bonne part une production des grands à destination

des petits à qui, quelque soit la culture, ils cherchent malignement

à transmettre les valeurs qu’ils ont les plus chères au coeur.

Rythmique, poétique, ludique et même polémique comme le sont

les chansonnettes, les formulettes, les comptines ou autres

virelangues, la devinette contient aussi en germe les genres narratifs.

Elle ne déploie pas des segments complexes comme dans le conte,

le roman, la légende ou le mythe.

Mais elle est l’événement même, l’événement pur.
C’est ce que les textes de Fampou nous mettent en relief avec bonheur.

- Charles Bado

Un agréable recueil, élégamment illustré, rassemble une trentaine de devinettes inspirées de la tradition
orale africaine : pour titiller, au rythme des images et des métaphores, l’imagination et la perspicacité du
lecteur.

- Notice du CNLJ-JPL.

Ce livre sera très apprécié des enseignants, éducateurs, bibliothécaires, désireux, par exemple, d’animer un atelier de poésie.

Extrait

Dans l’étable fermée
Mon cheval attaché
A fait sortir sa queue
À travers la toiture.
Fumée de feu de cheminée

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Franck, Victorine et leurs enfants sont présentés devant le juge. La présence des enfants émeut tout le monde, jusqu’aux policiers de la PAF, dont l’un fait jouer Shanee, trois ans, avec l’étui de son pistolet. Le même fabrique des avions en papier dans le hall du tribunal pour la petite fille et répète, alors que je porte l’enfant dans mes bras et la berce : c’est une honte de voir ça, comment on traite les gens. Aujourd’hui, 16 septembre, Franck est parti au Congo. »
Marie Cosnay
Entre chagrin et néant

L’auteur

Le plasticien

La Collection

Ouverture du cri La Langue et ses monstres La Nuit du libertin Quel sangue... Quella piaga... Une guirlande pour Casanova La Belle vitesse L’Or de l’air Autobiographie d’un autre L’Imaginaire & Matières du seuil Petit traité d’éducation lubrique Les Montagnes du soir Les Chiens du vent Rien qui porte un nom La Guerre entre les arbres Lumière des mains, suivi de L’Incessant tourment d’espérances Une clarté de passage Maintenant la nuit Le Chat Lettre d’Afrique à une jeune fille morte Rien qu’une ombre inventée Villégiatures & Cie Pays simple Petits bonheurs Ne me faites pas dire ce que je n’écris pas Dans la présente abjection des mondes En avant l’enfanfare ! Carnets du jardin de la Madeleine gLoire(s) L’Errance, la dérive, la trace L’Ordinaire, la métaphysique Mobilis in mobilier