La Liesse populaire en France Lionel Bourg

Publication 1998
7,50 EUR (7,11 EUR HT)

La Liesse populaire en France, Lionel Bourg, essai, coll. L'Anthrope, 12x16.5 cm, 32 p., 1998, ISBN : 2.905910.96.8

Présentation

Dans ce petit livre, Lionel Bourg s’interroge sur la place qu’a tenu l’immense liesse populaire du 12 juillet 1998 après la victoire de l’équipe de France de football en Coupe du Monde. Ou, plus exactement, il ne s’interroge pas : il vitupère, dénonce, montre. Adepte du pamphlet ou du journal de la colère, Lionel Bourg ici replace l’événement sportif dans la torpeur mortifère qu’impose le capitalisme. À une France qui s’ennuit, c’est une joie opportune qui est offerte. L’amateur de football qu’est Lionel Bourg, n’en est pas moins lucide : la victoire fêtée fut celle de la frilosité.
Furibard comme on l’aime, dénonciateur des dominations d’aujourd’hui et des mensonges d’hier (ah le joli portrait de Cohn Bendit !) Lionel Bourg réveille les esprits. On en a bien besoin.

Extrait

N’en déplaise aux clichés (encore un effort, nous y sommes presque !), le capitalisme n’est pas un coureur cycliste, fût-il bourré d’hormones de croissance, qui ferait du sur-place avant le sprint final avec la révolution prolétarienne. Sa fermentation, toute macabre qu’elle soit, n’a rien de statique. Crevant de ne pas crever, il réussit, ou feint la réussite, de son coup le plus audacieux, réalisant en négatif le programme communiste.

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Afin de prévenir la satiété et le déclin libidinal qui lui est associé, enfermez votre partenaire dans une cave pendant quarante jours et quarante nuits. Il en sortira affamé. Le conseil est donné par Plutarque lui-même.
Le tout est de disposer d’une cave. »
Lydie Salvayre
Petit traité d’éducation lubrique

L’auteur

La Collection

Ombres classées sans suite Marie-Gasparine L’Oiseau de nulle part Villégiatures & Cie Mi-ville mi-raisin Stilb suivi de Iréniques L’Italien Labyrinthe Opéré bouffe La Mort est en feu Entre chagrin et néant (audiences d’étrangers) Mon chat son chien et le cochon du voisin Petit traité d’éducation lubrique Triptike Fin’ Amor Solaire Les Madones du trottoir Ouverture du cri Journal de l’homme arrêté La Ville autour Pour mon ours blanc Le Vingt-deux octobre Circé ou Une agonie d’insecte Si petits les oiseaux L’Errance, la dérive, la trace Bavard au cheval mort et compagnie Rien qu’une ombre inventée Pour apprendre la paix à nos enfants Un alibi de rêve Le Voyageur sans voyage