Le Taureau, la rose, un poème James Sacré

Publication 1990
9,50 EUR (9,00 EUR HT)

Le Taureau, la rose, un poème, James Sacré, poème, 13 pierres noires de Denise Guilbert, coll. Marine, 15x22 cm, 40p., 1990, ISBN : 2.905910.13.5

Présentation

Où on retrouve le fameux boitement du vers et de la syntaxe, les singuliers mots-béquilles sur lesquels le lecteur comme l’auteur s’appuient pour avancer dans le poème, la simplicité presque archaïque des scènes, qui rapprochent encore le poète de celui qui le lit...

Le taureau dessine / Un geste précis / Et rouge assassine / Le monde et midi.

Où on retrouve aussi les influences poétiques médiévales et orientales, chères à l’auteur nomade...

La mise en page, complice du déhanchement de la langue, rend très fidèlement la singularité du style, dans un va-et-vient très souple de la forme à l’informe.

Extrait

Avec sa fesse en feu souple en soie la femme
Son visage en linges doux avec ses dentelles
Son foin les odeurs sa fouine tiède elle
Travaille à des treillis miraculeux des trames

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« oui
chacun
s’inquiétait
de
la
bonne
moralité
de
la
queue »
Raymond Federman
À la queue leu leu

L’auteur

Le plasticien

La Collection

Des rêves au fond des fleurs Le Loir atlantique Fragments du solstice Avant les monstres La Mort est en feu Un cri La Ville est mosaïque Encyclopédie cyclothymique Où qu’on va après ? Corps antérieur En avant l’enfanfare ! Parfois Billet pour le Pays doré La Momie de Roland Barthes Des garous et des loups L’Enfant sur la branche Toro La Langue et ses monstres L’Or de l’air Chambre de feuilles Les Chiens du vent Journal de l’homme arrêté Lavoir de toutes les couleurs Zoophile contant fleurette Maintenant la nuit La Liesse populaire en France Insensément ton corps Le Chat C’est des poèmes ? Maélo