Actualité Lecture de Montagnes du soir de Lionel Bourg les 15 et 16 novembre à Chartres et Romorantin

, par Hélène Boinard


« L’Éclaircie », « lecture à vue basse et à voix haute » du chapitre premier du livre Les montagnes du soir de Lionel Bourg illustré par Bruno Danjoux. Lors de cette lecture, Bruno Danjoux danse et peint, cette fois-ci dans un plus grand format, ce mouvement de correspondance. « Il ne s’agit en aucun cas d’exposer la mal voyance mais plutôt d’instaurer un état sensible propre au recevoir. Comme pour le livre, cette danse-peinture n’a pas pour fonction de redoubler le discours, ni de le décorer, ni de supplanter une dose de rêverie à celui qui ne peut le faire avec les mots mais de créer des ponts, de s’appuyer sur le texte, de l’user, de le cureter, de »forer des trous" à la surface du langage pour que l’œil se retourne et qu’apparaisse enfin un autre, visible en soi, éclaircie silencieuse et audible ». À l’Apostrophe, Médiathèque de Chartres, le jeudi 15 novembre à 15h (pour les scolaires) et 17h45 (tout public) : entrée libre ( au 1, boulevard Maurice Viollette) sur réservation auprès de l’association Danse au cœur : 02 37 36 42 68 ou danse.au.coeur@wanadoo.fr. Cette performance est organisée en partenariat avec Culture O Centre et la Halle aux grains - Scène nationale de Blois. À la Médiathèque municipale Jacques Thyraud de Romorantin-Lanthenay, le vendredi à 15h (pour les scolaires) et 18h30 (tout public) : entrée libre au 20, faubourg Saint-Roch.

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« J’étais nu près de Deborah nue, nos moiteurs s’évitaient à présent, nous souriions vaguement et parallèlement à un ventilateur harassé qui grinçait au plafond. Il y avait une douceur extrême à ne plus se sentir beaux ni désirés. Nous n’avons pas dormi, je pense. Quoique le dos collé au drap, nous avons flotté sous d’invisibles palmes. »
François Salvaing
De purs désastres, édition aggravée

La Halte belge Entre chagrin et néant (audiences d’étrangers) Trois anciens poèmes mis ensemble pour lui redire je t’aime Petits bonheurs Banlieue nord La Langue au chat L’Œil tourné Valleuse Capitaine des myrtilles Al dente (de l’amour, du poème et des spaghetti) Tombeau de Joseph-Ferdinand Cheval, facteur à Hauterives La Tombe d’un jeu d’enfant Matière du temps 1 Autobiographie d’un autre Des sourires et des pommes Quatre écoutes du tonnerre Carnets du jardin de la Madeleine Journal de l’homme arrêté Rien qui porte un nom La poésie est facile L’Appétit de Don Juan Bavard au cheval mort et compagnie Le Jour se lève encore Goutte d’eau Ouverture du cri L’Existence poétique Le Voyageur sans voyage Le Faraud séant Ne me faites pas dire ce que je n’écris pas Stilb suivi de Iréniques