Actualité Pierre Cendors à Orry-la-Ville (Oise) le 15 octobre 2011

, par Hélène Boinard


Pierre Cendors lira des extraits de son nouveau roman Adieu à ce qui vient, publié chez Finitude et préfacé par Christian Garcin, à la libraire La Plume d’Orry (3 bis place Abbé Clin) le samedi 15 octobre à 17 heures.

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« J’étais nu près de Deborah nue, nos moiteurs s’évitaient à présent, nous souriions vaguement et parallèlement à un ventilateur harassé qui grinçait au plafond. Il y avait une douceur extrême à ne plus se sentir beaux ni désirés. Nous n’avons pas dormi, je pense. Quoique le dos collé au drap, nous avons flotté sous d’invisibles palmes. »
François Salvaing
De purs désastres, édition aggravée

La Tombe d’un jeu d’enfant Zoophile contant fleurette Al dente (de l’amour, du poème et des spaghetti) L’Etoffe des Corps La hulotte n’a pas de culotte L’Appétit de Don Juan Fragments d’une ville fantôme Un alibi de rêve Couleur jardin Rien qui porte un nom Le Bel aujourd’hui L’Ourlet du ciel Capitaine des myrtilles L’Enceinte En toutes circonstances Où patiente la lumière Mange-Matin Dits d’elle L’Enfant sur la branche Le Bec de la plume Une voix pour Orphée Un oursin Un habitué des courants d’air L’Enfance est mon pays natal L’Homme traversé Billet pour le Pays doré C’est des poèmes ? Des étoiles sur les genoux C’est papa qui conduit le train Ne me faites pas dire ce que je n’écris pas