Prière d’insérer suivi de Cote d’alerte Lionel Bourg

Publication 1991
9,00 EUR (8,53 EUR HT)

Prière d'insérer suivi de Cote d'alerte, Lionel Bourg, pamphlets, coll. L'Anthrope, 12x16.5 cm, 56 p., 1991, ISBN : 2.905910.22.4

Présentation

Ecrire. Ecrire parce que la faille est nue, parce que nul soubresaut historique rétablissant in extremis l’acrobate en danger n’aura su l’abolir, écrire parce que vivre face au silence venant consiste à ne pas abdiquer tout à fait et à narguer celle qui n’as pas de visage, écrire, dans la panique ou la paix, en cette crevasse béante d’où l’on entend monter gémissements et râles, peut-être n’est-ce pas qu’une vaine parodie dont je serai le pitre. Il neige. Depuis des heures il neige et je trace des mots qui semblent de la cendre. Il n’y a que cela. Ni bruit ni miracle. Que des mots. Ce noir crissement dans la neige qui tombe.

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Maintenant, voici venu pour moi le temps de me décider à faire retour en arrière, de tenter de trousser congrûment quelque chose à ma guise, une sorte d’écriture pure de tout sens civique. Le besoin est sans doute inscrit dans les gènes : pressentiment reptilien que tout disparaîtra d’un coup.
Dany, Piteur, Olivier, il n’y a plus au monde une seule trace d’eux. Tout ce qui reste est en moi. »
Sylvain Fourcassié
Les Madones du trottoir

L’auteur

La Collection

Circé ou Une agonie d’insecte Si petits les oiseaux En avant l’enfanfare ! La Traversée des grandes eaux Rire parmi les hirondelles Petit traité d’éducation lubrique Le Congrès d’automne Tombeau de Joseph-Ferdinand Cheval, facteur à Hauterives Lettre d’Afrique à une jeune fille morte La Belle vitesse Casanova et la belle Montpelliéraine La Poignée de porte Cheminement vers le rien Marie-Gasparine gLoire(s) L’Errance, la dérive, la trace Insensément ton corps Un oursin Premières poésies (1950-1955) 33 Voix Une voix pour Orphée Mange-Matin La Langue au chat Chants de la tombée des jours Le Vent du dehors Trois anciens poèmes mis ensemble pour lui redire je t’aime L’Impossible Manque Le Bruissement des mots Les Choses n’en font qu’à leur tête La Momie de Roland Barthes