Prière d’insérer suivi de Cote d’alerte Lionel Bourg

Publication 1991
9,00 EUR (8,53 EUR HT)

Prière d'insérer suivi de Cote d'alerte, Lionel Bourg, pamphlets, coll. L'Anthrope, 12x16.5 cm, 56 p., 1991, ISBN : 2.905910.22.4

Présentation

Ecrire. Ecrire parce que la faille est nue, parce que nul soubresaut historique rétablissant in extremis l’acrobate en danger n’aura su l’abolir, écrire parce que vivre face au silence venant consiste à ne pas abdiquer tout à fait et à narguer celle qui n’as pas de visage, écrire, dans la panique ou la paix, en cette crevasse béante d’où l’on entend monter gémissements et râles, peut-être n’est-ce pas qu’une vaine parodie dont je serai le pitre. Il neige. Depuis des heures il neige et je trace des mots qui semblent de la cendre. Il n’y a que cela. Ni bruit ni miracle. Que des mots. Ce noir crissement dans la neige qui tombe.

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« On disait
que c’était avant la buée sur les vitres,
que c’était avant la neige sur les trottoirs,
que c’était avant les crêpes qu’on enroule
et avant les histoires du soir. »
Pascal Leclercq
On disait

L’auteur

La Collection

À la Dublineuse Tombeau de Joseph-Ferdinand Cheval, facteur à Hauterives Un habitué des courants d’air Le Taureau, la rose, un poème Entre chagrin et néant (audiences d’étrangers) Le Vingt-deux octobre Poèmes et lettres d’amour Rien qu’une ombre inventée Où patiente la lumière L’Appétit de Don Juan Encyclopédie cyclothymique La Traversée des grandes eaux Un alibi de rêve L’Insu L’Enfant sur la branche En avant l’enfanfare ! Colomb, Cortez & Cie Carnets respiratoires Dans le vent du chemin Maintenant la nuit Faire des études pour être mendiant Un cri Les Madones du trottoir Fragments d’un meurtre Le Sens du toucher Sillages Chroniques d’un promeneur assis Un rossignol sur le balcon Rien qui porte un nom L’Homme traversé