Prière d’insérer suivi de Cote d’alerte Lionel Bourg

Publication 1991
9,00 EUR (8,53 EUR HT)

Prière d'insérer suivi de Cote d'alerte, Lionel Bourg, pamphlets, coll. L'Anthrope, 12x16.5 cm, 56 p., 1991, ISBN : 2.905910.22.4

Présentation

Ecrire. Ecrire parce que la faille est nue, parce que nul soubresaut historique rétablissant in extremis l’acrobate en danger n’aura su l’abolir, écrire parce que vivre face au silence venant consiste à ne pas abdiquer tout à fait et à narguer celle qui n’as pas de visage, écrire, dans la panique ou la paix, en cette crevasse béante d’où l’on entend monter gémissements et râles, peut-être n’est-ce pas qu’une vaine parodie dont je serai le pitre. Il neige. Depuis des heures il neige et je trace des mots qui semblent de la cendre. Il n’y a que cela. Ni bruit ni miracle. Que des mots. Ce noir crissement dans la neige qui tombe.

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Le lévrier : rien de bien haut, mais tout ce galbe donne le vertige (et la désagréable impression de forniquer sur un meuble Louis XV). »
Pierre Senges
Zoophile contant fleurette

L’auteur

La Collection

À la Dublineuse L’Italien Des sourires et des pommes Tectonique des femmes Résidences secondaires Un habitué des courants d’air Quel sangue... Quella piaga... Une guirlande pour Casanova Les Chiens du vent Ne me faites pas dire ce que je n’écris pas Marie-Gasparine Mi-ville mi-raisin L’Insu Entre chagrin et néant (audiences d’étrangers) Solaire Des garous et des loups Billet pour le Pays doré La poésie est facile Où qu’on va après ? Mon chat son chien et le cochon du voisin L’Ombre nue Vladivostok, aller simple Le Perron Des rêves au fond des fleurs La Belle vitesse Le Vingt-deux octobre La Close Les Madones du trottoir La Liesse populaire en France Stabat Mater C’est papa qui conduit le train