Actualité Raymond Federman nous offre sa tournée !

, par Hélène Boinard


Raymond Federman quitte bientôt sa Californie pour une tournée en France : il fera escale à Paris, Rennes, Marseille, Bordeaux, et Nantes. L’occasion de découvrir, ou redécouvrir, l’auteur de À la queue leu leu / The Line, et d’assister à une lecture forcément captivante !
- Paris, le 21 avril 2009 : « En compagnie de Raymond Federman », suite à la parution de Raymond Federman hors limites chez Argol ; entretien avec Marie Delvigne. À 20 h au Reid Hall, 4 rue de Chevreuse, 75006 Paris. Contact/réservations : Catherine Flohic, au 01.43.29.96.32.
- Paris, le 22 avril : « Raymond Federman aux Revues Parlées : lecture performance », avec François Jeanneau, saxophoniste ; lecture d’extraits de Chut (éd. Léo Scheer). À 19 h 30 au Centre Pompidou, place Georges Pompidou (rue Saint-Martin).
- Rennes, le 23 avril : « dîner poétique » avec Raymond Federman et Jérôme Gontier. À 19h au Triangle, boulevard de Yougoslavie (M° : station Triangle). Entrée 5 €.
- Marseille, le 24 avril : rencontre avec Raymond Federman au Centre International de Poésie Marseille ; présentation de la collection Laureli. À 19h au cipM, centre de la Vieille Charité, 2 rue de la Charité.
- Marseille, le 25 avril : invitation à Montévidéo : à 20h30 au 3, impasse Montévidéo, 13006 Marseille.
- Bordeaux, le 28 avril : rencontre avec Marie Delvigne et Catherine Flohic autour de Raymond Federman hors limites (éd. Argol) à la librairie Mollat. Un autoportrait, vif, enjoué et sérieusement littéraire ! À 18h au 15, rue Vital-Carles.
- Nantes, le 29 avril : discussion avec Laure Limongi dans le cadre de « l’Université Pop ». À 19h au salon de musique du Lieu Unique, 2 rue de la biscuiterie (quai Ferdinant Favre).
- Nantes, le 30 avril : Raymond Federman et François Jeanneau, lecture-concert au Pannonica (programmation de la Maison de la Poésie de Nantes). À 19h30 au 9 rue Basse-Porte, Nantes - Talensac. Rens. 02 40 69 22 32.

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« C’est une émeute, avait dit l’un des hommes. Un soulèvement populaire, avait ajouté l’autre. Les carabiniers du village avaient fini par se décider à venir voir ce qui se passait. Ils avaient aidé les deux hommes à remonter dans leur autocar qui s’était enfui. À Santa Maria di Momentana, les maçons avaient achevé de monter le mur de briques. La Madonna était cloîtrée, hiératique. En bas, trois femmes caressaient l’enfant sous la robe qui frémissait. Le printemps était là en cette année 1944. »
Michaël Glück
L’Enceinte

Les Visages et les voix Rimbaud, la tentation du soleil Dans le vent du chemin La Chambre bouleversée L’Ombre nue Vladivostok, aller simple La Langue au chat C’est des poèmes ? Profondeur du champ de vol Un oursin Guérir par les mots (poèmes médicaux, médicinaux et pharmaceutiques) Chambre de feuilles L’Errance, la dérive, la trace Tu me libellules La Halte belge La Ville est mosaïque La poésie est facile Colomb, Cortez & Cie Carnets des solitudes L’Italien Pleine lucarne Encre Entrée en matière Ciel inversé 1 Tiens bon la rampe La Close Le Bel aujourd’hui Arènes 42 Zoophile contant fleurette Le Perron