Actualité Soirée « Côté jardin » chez Cadex à Sainte-Anastasie (Gard) le 9 août

, par Hélène Boinard

Lectures, dégustations de bon livres et de bons vins : un vrai succès pour cette première édition !

JPEG - 73.1 ko
DOMINIQUE FABRE

Convivialité, bonne humeur, sympathiques rencontres autour de mets colorés... Nous avons la ferme intention de remettre le couvert dans notre jardin chaque été, et nous espérons que les malheureux absents du 9 août dernier prévoiront, pour leurs prochaines vacances d’été, une pause chez nous !

JPEG - 62 ko
PIERRE AUTIN-GRENIER

Un grand merci aux habitants de Sainte-Anastasie d’avoir été si nombreux à venir nous rencontrer, à la mairie du village pour son aimable participation, aux Collines de Bourdic, à nos amis écrivains, plasticiens, lecteurs, à notre dévouée stagiaire Lucie Aidart et à nos courageuses cuisinières, Jacqueline et Coco...

JPEG - 61.6 ko
LA PAELLA DE COCO

En alternance, de brèves lectures à l’ombre du grand cèdre, et les dégustations de vin, avec vue sur le Gardon s’il vous plaît...

JPEG - 64.5 ko
LECTURE DE PATRICK LAUPIN

Merci à Pierre Autin-Grenier, Jean-Pierre Bobillot, Dominique Fabre, Jean-Claude Hauc, Patrick Laupin, René Pons, James Sacré, Serge Lunal et son toutou qui a su respecter le silence imposé lors des lectures !

JPEG - 48.7 ko
LE TOUTOU DE SERGE LUNAL

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Alors, nous les émerveillés, nous caressons celle à qui nous devons d’avoir vu en quelques secondes l’Amour prendre le visage de l’Insensé, et l’Insensé celui de l’Immortalité. »
Marcel Moreau
Tectonique des femmes

Toboggans des maisons Corps antérieur Le Perron Tacatam Blues Faire des études pour être mendiant De purs désastres, édition aggravée Matière du temps 2 Insensément ton corps C’est des poèmes ? Chroniques d’un promeneur assis La poésie est facile Labyrinthe Les Eaux noires Rien qui porte un nom La Nuit du libertin Animalimages Le Pôle magnétique Fragments d’une ville fantôme À la queue leu leu / The Line (édition bilingue) Les Madones du trottoir Arènes 42 Un alibi de rêve Mon chat son chien et le cochon du voisin En toutes circonstances La Peur et son éclat Rien qu’une ombre inventée On disait Capitaine des myrtilles La Traversée des grandes eaux Dans la présente abjection des mondes