Actualité Théâtre : Christian Prigent à Montpellier le 1er Avril 2006

, par Hélène Boinard


Une phrase pour ma mère, de Christian Prigent, est un long lamento-bouffe, une « phrase » unique, ressassée, scandée de refrains obsessionnels, trouée d’apartés réflexifs et de digressions. Autobiographie fantasmée, son mouvement tente de régler le compte des désirs, des angoisses et des chagrins voués à cette figure à la fois tutélaire et défigurée de la mère. La pièce interprétée par Jean-Marc Bourg de la Cie Labyrinthes se joue à 19h au théâtre Jean Vilar à Montpellier, 155 Rue de Bologne. Rens / réserv. 04 67 40 41 39. 5€.

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Mais laisser la pensée ouverte, n’est-ce pas toujours préférer le désarroi ? »
Christian Prigent
Ne me faites pas dire ce que je n’écris pas

L’Italien La Halte belge La Ville autour Un éditeur... Voilà ! Guérir par les mots (poèmes médicaux, médicinaux et pharmaceutiques) Une voix pour Orphée Résidences secondaires L’Indifférent Ciel inversé 2 Chair de Sienne L’Enceinte L’Ourlet du ciel Fidèles félidés Rire parmi les hirondelles Pour apprendre la paix à nos enfants En toutes circonstances Où qu’on va après ? Al dente (de l’amour, du poème et des spaghetti) De purs désastres, édition aggravée Un rossignol sur le balcon Un habitué des courants d’air La Langue et ses monstres Le Jour se lève encore Fragments d’une ville fantôme Quel sangue... Quella piaga... Une guirlande pour Casanova Casanova et la belle Montpelliéraine Chambre de feuilles L’Or de l’air Carnets du jardin de la Madeleine Animalimages