Actualité Théâtre : Christian Prigent à Montpellier le 1er Avril 2006

, par Hélène Boinard


Une phrase pour ma mère, de Christian Prigent, est un long lamento-bouffe, une « phrase » unique, ressassée, scandée de refrains obsessionnels, trouée d’apartés réflexifs et de digressions. Autobiographie fantasmée, son mouvement tente de régler le compte des désirs, des angoisses et des chagrins voués à cette figure à la fois tutélaire et défigurée de la mère. La pièce interprétée par Jean-Marc Bourg de la Cie Labyrinthes se joue à 19h au théâtre Jean Vilar à Montpellier, 155 Rue de Bologne. Rens / réserv. 04 67 40 41 39. 5€.

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Maintenant, voici venu pour moi le temps de me décider à faire retour en arrière, de tenter de trousser congrûment quelque chose à ma guise, une sorte d’écriture pure de tout sens civique. Le besoin est sans doute inscrit dans les gènes : pressentiment reptilien que tout disparaîtra d’un coup.
Dany, Piteur, Olivier, il n’y a plus au monde une seule trace d’eux. Tout ce qui reste est en moi. »
Sylvain Fourcassié
Les Madones du trottoir

Mange-Matin Chair de Sienne Encyclopédie cyclothymique Le Taureau, la rose, un poème Si petits les oiseaux Entre chagrin et néant (audiences d’étrangers) Crobards et mounièques Toro La Halte belge Le Vent du dehors Le Faraud séant Les Choses n’en font qu’à leur tête Journal de l’homme arrêté Petites proses voyageuses Dans les jardins mouillés Animalimages Ombres classées sans suite Un alibi de rêve 33 Voix L’Impatience Pays simple L’Insu L’Incomparable promenade Les Montagnes du soir Chroniques d’un promeneur assis Dans le vent du chemin L’Ombre nue L’Impossible Manque Coquerets et coquerelles Carnets du jardin de la Madeleine