Actualité Théâtre : Christian Prigent à Montpellier le 1er Avril 2006

, par Hélène Boinard


Une phrase pour ma mère, de Christian Prigent, est un long lamento-bouffe, une « phrase » unique, ressassée, scandée de refrains obsessionnels, trouée d’apartés réflexifs et de digressions. Autobiographie fantasmée, son mouvement tente de régler le compte des désirs, des angoisses et des chagrins voués à cette figure à la fois tutélaire et défigurée de la mère. La pièce interprétée par Jean-Marc Bourg de la Cie Labyrinthes se joue à 19h au théâtre Jean Vilar à Montpellier, 155 Rue de Bologne. Rens / réserv. 04 67 40 41 39. 5€.

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Aucun visage ne paraissait jamais aux wagons. Le train bleu n’avait pas de fenêtres.
La glace voilait tout. »
Pierre Cendors
Le Voyageur sans voyage

L’Indifférent De purs désastres, édition aggravée Le Bel aujourd’hui La Mort de Woyzeck L’Ombre nue Tiens bon la rampe Al dente (de l’amour, du poème et des spaghetti) Le Vent du dehors Prière d’insérer suivi de Cote d’alerte Arènes 42 Matière du temps 1 Solaire Cheminement vers le rien Coquerets et coquerelles Poèmes poids plume C’est papa qui conduit le train Pays simple La Ville est mosaïque Matière du temps 2 Toboggans des maisons Marie-Gasparine Le Congrès d’automne Un éditeur... Voilà ! Des garous et des loups L’Impossible Manque La Traversée des grandes eaux L’Incomparable promenade Rimbaud, la tentation du soleil Les Mots d’Alice Autobiographie d’un autre