Actualité Théâtre : Christian Prigent à Montpellier le 1er Avril 2006

, par Hélène Boinard


Une phrase pour ma mère, de Christian Prigent, est un long lamento-bouffe, une « phrase » unique, ressassée, scandée de refrains obsessionnels, trouée d’apartés réflexifs et de digressions. Autobiographie fantasmée, son mouvement tente de régler le compte des désirs, des angoisses et des chagrins voués à cette figure à la fois tutélaire et défigurée de la mère. La pièce interprétée par Jean-Marc Bourg de la Cie Labyrinthes se joue à 19h au théâtre Jean Vilar à Montpellier, 155 Rue de Bologne. Rens / réserv. 04 67 40 41 39. 5€.

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Jardin comme posé
dans ma mémoire j’ai neuf ans.
Le tilleul est rutilant le
silence éclabousse au milieu de l’été et
tant d’abeilles dans les branches.
Ce que je peux m’emmerder ! »
Dominique Fabre
Avant les monstres

La Source L’Insu Vladivostok, aller simple L’Incomparable promenade Rimbaud, la tentation du soleil Guérir par les mots (poèmes médicaux, médicinaux et pharmaceutiques) En herbe Arènes 42 Le Jour se lève encore Fragments d’un désastre L’Existence poétique Le Bel aujourd’hui Fragments d’un meurtre L’Alimentation générale de Tombouctou Opéré bouffe Rien qu’une ombre inventée L’Enfance est mon pays natal Valleuse Le Sens du toucher Les Choses n’en font qu’à leur tête Des sourires et des pommes Le Bruissement des mots La Liesse populaire en France Un éditeur... Voilà ! Petit Traité d’éducation lubrique (édition 2010) La Toile de la foraine - Lyon : portrait Les Madones du trottoir Quatre écoutes du tonnerre Encyclopédie cyclothymique L’Oiseau de nulle part