Actualité Théâtre : Christian Prigent à Montpellier le 1er Avril 2006

, par Hélène Boinard


Une phrase pour ma mère, de Christian Prigent, est un long lamento-bouffe, une « phrase » unique, ressassée, scandée de refrains obsessionnels, trouée d’apartés réflexifs et de digressions. Autobiographie fantasmée, son mouvement tente de régler le compte des désirs, des angoisses et des chagrins voués à cette figure à la fois tutélaire et défigurée de la mère. La pièce interprétée par Jean-Marc Bourg de la Cie Labyrinthes se joue à 19h au théâtre Jean Vilar à Montpellier, 155 Rue de Bologne. Rens / réserv. 04 67 40 41 39. 5€.

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Mais laisser la pensée ouverte, n’est-ce pas toujours préférer le désarroi ? »
Christian Prigent
Ne me faites pas dire ce que je n’écris pas

Le Chat Zoophile contant fleurette Entre chagrin et néant (audiences d’étrangers) L’Insu Monsieur l’évêque avec ou sans mitre Où qu’on va après ? Prière d’insérer suivi de Cote d’alerte Villégiatures & Cie La Poignée de porte La poésie est facile L’Enceinte Les Eaux noires L’Œil tourné Circé ou Une agonie d’insecte L’Œuvre au Nord La Langue et ses monstres La Halte belge C’est papa qui conduit le train Stilb suivi de Iréniques Le Réel Erratiques Lumière des mains, suivi de L’Incessant tourment d’espérances Les Visages et les voix Marie-Gasparine Petits bonheurs L’Errance, la dérive, la trace Entrée en matière L’Etoffe des Corps Le Chant du destin L’Homme traversé