Actualité Théâtre : Christian Prigent à Montpellier le 1er Avril 2006

, par Hélène Boinard


Une phrase pour ma mère, de Christian Prigent, est un long lamento-bouffe, une « phrase » unique, ressassée, scandée de refrains obsessionnels, trouée d’apartés réflexifs et de digressions. Autobiographie fantasmée, son mouvement tente de régler le compte des désirs, des angoisses et des chagrins voués à cette figure à la fois tutélaire et défigurée de la mère. La pièce interprétée par Jean-Marc Bourg de la Cie Labyrinthes se joue à 19h au théâtre Jean Vilar à Montpellier, 155 Rue de Bologne. Rens / réserv. 04 67 40 41 39. 5€.

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Car elle aime partir en voyage. Elle aime les voyages en train. Elle aime les trains de longs voyages. »
Guy Goffette
Tacatam blues

Un alibi de rêve L’Errance, la dérive, la trace Les Madones du trottoir Rimbaud, la tentation du soleil Chants de la tombée des jours Fragments d’un meurtre Rien qu’une ombre inventée Parfois Solaire La Halte belge Cheminement vers le rien Tiens bon la rampe Crobards et mounièques La Chambre bouleversée Le Jour se lève encore Labyrinthe Les Choses n’en font qu’à leur tête Les Chiens du vent Casanova et la belle Montpelliéraine Banlieue nord Variations sur des carnets Le Sentiment de la nature Petit traité d’éducation lubrique L’Impatience Premières poésies (1950-1955) La Mort est en feu Avant les monstres Les Eaux noires La Peur et son éclat L’Italien