Tombeau de Joseph-Ferdinand Cheval, facteur à Hauterives Lionel Bourg

Publication 1990
7,50 EUR (7,11 EUR HT)

Tombeau de Joseph-Ferdinand Cheval, facteur à Hauterives, Lionel Bourg, essai, coll. L'Anthrope, 12x16.5 cm, 32 p., 1990, ISBN : 2.905910.19.4

Présentation

J’imagine le Palais Idéal rendu à cette superbe inexistence. Croulant sous la végétation, lacéré, on ne devinerait ce qui palpite là, hasard géologique ou aberrante stratification couvrant racloirs néolithiques et coquillages méditerranéens, vieille brouette tendant ses brad d’orante vers des dieux taciturnes, île squelettique, blancs coraux arasés ou mains moulées dans la glaise, alors que le promeneur, ramassant sans y penser quelque caillou étrange, se demanderait quelle preuve entre ses doigts résiste à l’examen de maintes circonstances atténuantes, et que pressant soudain le pas il s’en irait inquiet de cette culpabilité en lui ravageant l’infernale innocence.

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Voilà le miracle, songea-t-il, je ne pense à personne. Je ne pense à rien. Je pense seulement au billet dans ma poche, voilà tout. »
Éric Faye
Billet pour le Pays doré

L’auteur

La Collection

La Peur et son éclat Toboggans des maisons Ouverture du cri Le Taureau, la rose, un poème Un rossignol sur le balcon Le Faraud séant Les Eaux noires Petit traité d’éducation lubrique La Momie de Roland Barthes La Liesse populaire en France Pleine lucarne Trois anciens poèmes mis ensemble pour lui redire je t’aime Entrée en matière L’Errance, la dérive, la trace Mon chat son chien et le cochon du voisin Triptike L’Enfance est mon pays natal Une cigale dans la tête Les Mots d’Alice Le Congrès d’automne Des sourires et des pommes L’Œuvre au Nord Non lieu provisoire L’Enceinte Pour mon ours blanc La Source Musée de l’os et de l’eau Rien qu’une ombre inventée Lumière des mains, suivi de L’Incessant tourment d’espérances Carnets du graphomane