Tu me libellules
Louis Dubost

9,00 € (8,53 € HT)

Tu me libellules, Louis Dubost, illustrations d'Olivier Mazoué, poèmes, collection « Le Farfadet bleu », 11x19,2 cm, 48 p., 2007, ISBN : 9782840312192

Présentation

Un ouvrage raffiné et délicat, comme les ailes transparentes de cet insecte auquel il est consacré : la libellule, sujet commun de multiples petits textes de toutes origines (proverbes, extraits de poèmes, haïkus...) que Louis Dubost a choisis un à un, comme perle à perle, pour composer cet hommage. La légèreté et l’élégance de l’illustration redoublent le charme du recueil.
- Notice du CNLJ-JPL.

Extrait

Entre la lune qui s’en va
et le soleil qui vient
les rouges libellules
- Nikayû (Japon)


Fil d’améthyste
la libellule glisse
dans la clarté blanche
de midi
- Louis Calaferte


Et les libellules qui sont
De petites diablesses
Qui font l’amour avec les pivoines
- Guillaume Apollinaire

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« J’étais nu près de Deborah nue, nos moiteurs s’évitaient à présent, nous souriions vaguement et parallèlement à un ventilateur harassé qui grinçait au plafond. Il y avait une douceur extrême à ne plus se sentir beaux ni désirés. Nous n’avons pas dormi, je pense. Quoique le dos collé au drap, nous avons flotté sous d’invisibles palmes. »
François Salvaing
De purs désastres, édition aggravée

L’auteur

Le plasticien

La Collection

Maélo Le Réel Lumière des mains, suivi de L’Incessant tourment d’espérances Chambre de feuilles Un oursin Chants de la tombée des jours L’Existence poétique Colomb, Cortez & Cie L’Oiseau de nulle part L’Or de l’air Tombeau de Joseph-Ferdinand Cheval, facteur à Hauterives Circé ou Une agonie d’insecte Une cigale dans la tête L’Enfance est mon pays natal La Nuit du libertin Le Taureau, la rose, un poème L’Etoffe des Corps En toutes circonstances Rien qu’une ombre inventée Le Vingt-deux octobre Les Mots d’Alice Corps antérieur Rimbaud, la tentation du soleil La Langue et ses monstres C’est papa qui conduit le train Les Explorateurs Couleur jardin La Poignée de porte Le Faraud séant Dans le vent du chemin