Une clarté de passage Jean-Pierre Spilmont

Publication 1996
10,00 EUR (9,48 EUR HT)

Une clarté de passage, Jean-Pierre Spilmont, récits et poèmes, 9 dessins de Roland Dutel, Coll. Marine, 14x21,5 cm, 56p., 1996, ISBN : 2.905910.71.2

Extrait

PRESSE :
(...) « Une clarté de passage » est un livre de total consentement à prendre, à recevoir. Un livre d’amour en somme. Avec juste ce qu’il faut de retenue pour libérer le regard entre les signes. On y découvre les illustrations de Roland Dutel : des stèles sur lesquelles on retrouve à chaque fois la terre, le ciel et l’homme dans un constant combat. Dans “Vers un matin sans cicatrice” (Paroles d’Aube, 1994), Spilmont écrivait : « Oui, c’est peut-être ça l’écriture : l’archéologie d’un possible qui rende moins irrépressible l’angoisse, en lui laissant sa part féconde ». Incontestablement “Une clarté de passage” a à voir avec cette écriture-là.
- Corinne Robert in : Le Matricule des Anges Numéro 019, mars-avril 1997

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Rien n’est plus discourtois que de voir un monsieur bander sans lui tendre, aussitôt, la main. »
Lydie Salvayre
Petit traité d’éducation lubrique

Le plasticien

La Collection

Tiens bon la rampe Des garous et des loups Ouverture du cri Petites proses voyageuses Chants de la tombée des jours Le Pôle magnétique Dans la présente abjection des mondes La Source Vladivostok, aller simple Tacatam Blues Dans le vent du chemin La Nuit du libertin Variations sur des carnets La Traversée des grandes eaux En herbe Lavoir de toutes les couleurs À la queue leu leu / The Line (édition bilingue) Tectonique des femmes L’Homme traversé C’est l’Eté Encre La Tombe d’un jeu d’enfant Animalimages Ombres classées sans suite Guérir par les mots (poèmes médicaux, médicinaux et pharmaceutiques) Rien qui porte un nom Presque le bonheur Quatre écoutes du tonnerre Cheminement vers le rien La Ville est mosaïque