Actualité Une phrase pour ma mère de Christian Prigent à Avignon du 7 au 29 juillet

, par Hélène Boinard


La compagnie Labyrinthes présente “Une phrase pour ma mère”, lamento-bouffe avec Jean-Marc Bourg, au Théâtre des Halles à 22h30 (relâche les lundis). Nous avons vu le spectacle, à ne rater sous aucun prétexte ! Une “phrase” unique, ressassée, scandée de refrains obsessionnels, trouée d’apartés réflexifs et de digressions, s’enroule en un long lamento-bouffe. Son mouvement tente de régler le compte des désirs, des angoisses et des chagrins voués à la figure tutélaire de la mère. Rencontre sous le cèdre avec Christian Prigent le mardi 18 juillet à 11h (lectures, discussion). Tarifs 8 / 12 €, réservations 04 90 85 52 57. Durée du spectacle :
1 h. Contact compagnie 04 67 60 88 93

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Franck, Victorine et leurs enfants sont présentés devant le juge. La présence des enfants émeut tout le monde, jusqu’aux policiers de la PAF, dont l’un fait jouer Shanee, trois ans, avec l’étui de son pistolet. Le même fabrique des avions en papier dans le hall du tribunal pour la petite fille et répète, alors que je porte l’enfant dans mes bras et la berce : c’est une honte de voir ça, comment on traite les gens. Aujourd’hui, 16 septembre, Franck est parti au Congo. »
Marie Cosnay
Entre chagrin et néant

Friches La Mort est en feu Rimbaud, la tentation du soleil L’Absent La Ville est mosaïque L’Enfant sur la branche Billet pour le Pays doré gLoire(s) Nuitamment Lavoir de toutes les couleurs C’est des poèmes ? Entrée en matière Ciel inversé 2 Des garous et des loups Coquerets et coquerelles Les Visages et les voix À la Dublineuse Bavard au cheval mort et compagnie Le Bruissement des mots Fidèles félidés Rire parmi les hirondelles Erratiques Chambre de feuilles Valleuse Arènes 42 Fragments d’un désastre Marie-Gasparine Encyclopédie cyclothymique En avant l’enfanfare ! Les Chiens du vent