Actualité Une phrase pour ma mère de Christian Prigent à Avignon du 7 au 29 juillet

, par Hélène Boinard


La compagnie Labyrinthes présente “Une phrase pour ma mère”, lamento-bouffe avec Jean-Marc Bourg, au Théâtre des Halles à 22h30 (relâche les lundis). Nous avons vu le spectacle, à ne rater sous aucun prétexte ! Une “phrase” unique, ressassée, scandée de refrains obsessionnels, trouée d’apartés réflexifs et de digressions, s’enroule en un long lamento-bouffe. Son mouvement tente de régler le compte des désirs, des angoisses et des chagrins voués à la figure tutélaire de la mère. Rencontre sous le cèdre avec Christian Prigent le mardi 18 juillet à 11h (lectures, discussion). Tarifs 8 / 12 €, réservations 04 90 85 52 57. Durée du spectacle :
1 h. Contact compagnie 04 67 60 88 93

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« J’étais nu près de Deborah nue, nos moiteurs s’évitaient à présent, nous souriions vaguement et parallèlement à un ventilateur harassé qui grinçait au plafond. Il y avait une douceur extrême à ne plus se sentir beaux ni désirés. Nous n’avons pas dormi, je pense. Quoique le dos collé au drap, nous avons flotté sous d’invisibles palmes. »
François Salvaing
De purs désastres, édition aggravée

Le Bel aujourd’hui En herbe Autobiographie d’un autre La Liesse populaire en France Le Vent du dehors Ne me faites pas dire ce que je n’écris pas L’Evolution des paysages L’Or de l’air Lettre d’Afrique à une jeune fille morte Où qu’on va après ? Ouverture du cri L’Œuvre au Nord Musée de l’os et de l’eau La Ville autour Les Chiens du vent La poésie est facile Un oursin Les Macchabs vites Les Madones du trottoir Les Montagnes du soir Chair de Sienne Tectonique des femmes Friches L’Indifférent L’Etoffe des Corps Vladivostok, aller simple L’Impatience C’est l’Eté L’Alimentation générale de Tombouctou Le Chant du destin