Actualité Une phrase pour ma mère de Christian Prigent à Avignon du 7 au 29 juillet

, par Hélène Boinard


La compagnie Labyrinthes présente “Une phrase pour ma mère”, lamento-bouffe avec Jean-Marc Bourg, au Théâtre des Halles à 22h30 (relâche les lundis). Nous avons vu le spectacle, à ne rater sous aucun prétexte ! Une “phrase” unique, ressassée, scandée de refrains obsessionnels, trouée d’apartés réflexifs et de digressions, s’enroule en un long lamento-bouffe. Son mouvement tente de régler le compte des désirs, des angoisses et des chagrins voués à la figure tutélaire de la mère. Rencontre sous le cèdre avec Christian Prigent le mardi 18 juillet à 11h (lectures, discussion). Tarifs 8 / 12 €, réservations 04 90 85 52 57. Durée du spectacle :
1 h. Contact compagnie 04 67 60 88 93

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Ce que nous entendions par ’peinture’ il y a peu de temps encore n’occupe plus aujourd’hui qu’une place infime dans le territoire de tout ce qui revendique ce nom. »
Christian Prigent
Le Sens du toucher

Carnets respiratoires Autobiographie d’un autre Les Explorateurs La Langue et ses monstres La Traversée des grandes eaux Poèmes poids plume L’Enceinte Si petits les oiseaux L’Indifférent Monsieur l’évêque avec ou sans mitre Casanova et la belle Montpelliéraine Opéré bouffe 33 Voix Petit Traité d’éducation lubrique (édition 2010) Toro Rimbaud, la tentation du soleil Fin’ Amor Les Visages et les voix Le Soleil oiseleur Ciel inversé 2 Lumière des mains, suivi de L’Incessant tourment d’espérances Friches Les Madones du trottoir Les Eaux noires Petit traité d’éducation lubrique Bavard au cheval mort et compagnie Stabat Mater La Tombe d’un jeu d’enfant Stilb suivi de Iréniques Ombres classées sans suite