Actualité « Une phrase pour ma mère » de Christian Prigent jouée à Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor) le 22 janvier

, par Hélène Boinard


Une « phrase », unique, ressassée, scandée de refrains obsessionnels, trouée d’apartés réflexifs et de digressions, enroule un long lamento-bouffe. Son mouvement tente de régler le compte des désirs, des angoisses et des chagrins voués à la figure à la fois tutélaire et défigurée de la mère. Interprétée par Jean-Marc Bourg, d’après le livre éponyme de Christian Prigent (POL, 1996). À 20h30 à La Passerelle, place de la Résistance. Rens. 02 96 68 18 40.

JPEG - 20 ko
Jean-Marc Bourg



Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Trois hérons traversent le ciel de Nantes,
un beau soir de mars de l’an mil neuf cent nonante
neuf : j’ai noté au vol ce hiéroglyphe. »
Jean-Pierre Chambon
Labyrinthe

Tiens bon la rampe Animalimages Rimbaud, la tentation du soleil Carnets des solitudes Pays simple Résidences secondaires Tectonique des femmes Petit Traité d’éducation lubrique (édition 2010) L’Appétit de Don Juan Le Voyageur sans voyage Entre chagrin et néant (audiences d’étrangers) Carnets respiratoires 33 Voix La Nuit du libertin Prière d’insérer suivi de Cote d’alerte On disait La Belle vitesse Variations sur des carnets gLoire(s) L’Ourlet du ciel Lumière des mains, suivi de L’Incessant tourment d’espérances Les Eaux noires Non lieu provisoire Couleur jardin Petit traité d’éducation lubrique Ombres classées sans suite À la Dublineuse Rire parmi les hirondelles La Poignée de porte La Ville est mosaïque