Actualité « Une phrase pour ma mère » de Christian Prigent jouée à Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor) le 22 janvier

, par Hélène Boinard


Une « phrase », unique, ressassée, scandée de refrains obsessionnels, trouée d’apartés réflexifs et de digressions, enroule un long lamento-bouffe. Son mouvement tente de régler le compte des désirs, des angoisses et des chagrins voués à la figure à la fois tutélaire et défigurée de la mère. Interprétée par Jean-Marc Bourg, d’après le livre éponyme de Christian Prigent (POL, 1996). À 20h30 à La Passerelle, place de la Résistance. Rens. 02 96 68 18 40.

JPEG - 20 ko
Jean-Marc Bourg



Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Alors, nous les émerveillés, nous caressons celle à qui nous devons d’avoir vu en quelques secondes l’Amour prendre le visage de l’Insensé, et l’Insensé celui de l’Immortalité. »
Marcel Moreau
Tectonique des femmes

Matière du temps 2 La Ville est mosaïque Course libre Toboggans des maisons Le Loir atlantique L’Errance, la dérive, la trace L’Enceinte Journal de l’homme arrêté Petites proses voyageuses Premières poésies (1950-1955) Maélo Encre La Mort de Woyzeck Un oursin Le Bec de la plume Ciel inversé 1 En herbe Une cigale dans la tête L’Etoffe des Corps Nuitamment La Langue au chat Le Barillet : variations dramatiques T2 L’Appétit de Don Juan Capitaine des myrtilles Monsieur l’évêque avec ou sans mitre Petit traité d’éducation lubrique La Halte belge Le Voyageur sans voyage Insensément ton corps Les Visages et les voix