Actualité « Une phrase pour ma mère » de Christian Prigent jouée à Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor) le 22 janvier

, par Hélène Boinard


Une « phrase », unique, ressassée, scandée de refrains obsessionnels, trouée d’apartés réflexifs et de digressions, enroule un long lamento-bouffe. Son mouvement tente de régler le compte des désirs, des angoisses et des chagrins voués à la figure à la fois tutélaire et défigurée de la mère. Interprétée par Jean-Marc Bourg, d’après le livre éponyme de Christian Prigent (POL, 1996). À 20h30 à La Passerelle, place de la Résistance. Rens. 02 96 68 18 40.

JPEG - 20 ko
Jean-Marc Bourg



Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Quand l’été
n’a plus
que la pluie
et les os
que le ciel
est trop bref
pour l’œil
tout se tient
à la vie
à la mort
dans le cœur. »
Louis Dubost
Des sourires et des pommes

Banlieue nord Toboggans des maisons Zoophile contant fleurette Le Jour se lève encore Opéré bouffe Fragments d’un désastre Carnets du graphomane Résidences secondaires Crobards et mounièques Le Sentiment de la nature Colomb, Cortez & Cie Encyclopédie cyclothymique Une cigale dans la tête Le Pôle magnétique Un oursin Billet pour le Pays doré Chroniques d’un promeneur assis Petites proses voyageuses Lumière des mains, suivi de L’Incessant tourment d’espérances L’Ordinaire, la métaphysique Friches Encre Tiens bon la rampe Fragments du solstice L’Italien Journal de l’homme arrêté L’Impossible Manque Mange-Matin Pour mon ours blanc Mi-ville mi-raisin