Actualité « Une phrase pour ma mère » de Christian Prigent jouée à Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor) le 22 janvier

, par Hélène Boinard


Une « phrase », unique, ressassée, scandée de refrains obsessionnels, trouée d’apartés réflexifs et de digressions, enroule un long lamento-bouffe. Son mouvement tente de régler le compte des désirs, des angoisses et des chagrins voués à la figure à la fois tutélaire et défigurée de la mère. Interprétée par Jean-Marc Bourg, d’après le livre éponyme de Christian Prigent (POL, 1996). À 20h30 à La Passerelle, place de la Résistance. Rens. 02 96 68 18 40.

JPEG - 20 ko
Jean-Marc Bourg



Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Pas de signe derrrière le signe
Instamment la liberté »
Évelyne Morin
Non lieu provisoire

Rimbaud, la tentation du soleil L’Ombre nue Tacatam Blues Cheminement vers le rien L’Ordinaire, la métaphysique Carnets du graphomane La Chambre bouleversée Les Choses n’en font qu’à leur tête La Peur et son éclat La Poignée de porte Marie-Gasparine Guérir par les mots (poèmes médicaux, médicinaux et pharmaceutiques) La poésie est facile La Close Autobiographie d’un autre Zoophile contant fleurette Couleur jardin C’est papa qui conduit le train Tiens bon la rampe Avant les monstres Billet pour le Pays doré L’Indifférent La Belle vitesse Des sourires et des pommes Chambre de feuilles La Mort de Woyzeck Stilb suivi de Iréniques Le Bel aujourd’hui À la Dublineuse Les Macchabs vites