Actualité « Une phrase pour ma mère » de Christian Prigent jouée à Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor) le 22 janvier

, par Hélène Boinard


Une « phrase », unique, ressassée, scandée de refrains obsessionnels, trouée d’apartés réflexifs et de digressions, enroule un long lamento-bouffe. Son mouvement tente de régler le compte des désirs, des angoisses et des chagrins voués à la figure à la fois tutélaire et défigurée de la mère. Interprétée par Jean-Marc Bourg, d’après le livre éponyme de Christian Prigent (POL, 1996). À 20h30 à La Passerelle, place de la Résistance. Rens. 02 96 68 18 40.

JPEG - 20 ko
Jean-Marc Bourg



Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« oui
chacun
s’inquiétait
de
la
bonne
moralité
de
la
queue »
Raymond Federman
À la queue leu leu

La poésie est facile Le Sentiment de la nature Résidences secondaires Pays simple À la queue leu leu / The Line (édition bilingue) Carnets respiratoires La Ville est mosaïque L’Absent Al dente (de l’amour, du poème et des spaghetti) Mange-Matin Avant les monstres L’Enfance est mon pays natal Lumière des mains, suivi de L’Incessant tourment d’espérances La Chambre bouleversée Un éditeur... Voilà ! L’Imaginaire & Matières du seuil Valleuse Dits d’elle Avec des ailes Insensément ton corps L’Homme traversé La Peur et son éclat Parfois Tectonique des femmes Chair de Sienne Maintenant la nuit Triptike Chambre de feuilles Les Madones du trottoir Le Jour se lève encore