Actualité « Une phrase pour ma mère » de Christian Prigent jouée à Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor) le 22 janvier

, par Hélène Boinard


Une « phrase », unique, ressassée, scandée de refrains obsessionnels, trouée d’apartés réflexifs et de digressions, enroule un long lamento-bouffe. Son mouvement tente de régler le compte des désirs, des angoisses et des chagrins voués à la figure à la fois tutélaire et défigurée de la mère. Interprétée par Jean-Marc Bourg, d’après le livre éponyme de Christian Prigent (POL, 1996). À 20h30 à La Passerelle, place de la Résistance. Rens. 02 96 68 18 40.

Jean-Marc Bourg



Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Il y a des moyens, je les ai pratiqués, d’aider les rêves à prendre certaines tonalités désirées. »
François Salvaing
Un alibi de rêve

Pour apprendre la paix à nos enfants Carnets du graphomane Où patiente la lumière Pleine lucarne Valleuse Fragments d’un désastre Ciel inversé 1 Nuitamment La Nuit du libertin Guérir par les mots (poèmes médicaux, médicinaux et pharmaceutiques) Le Soleil oiseleur L’Ourlet du ciel Fidèles félidés Les Madones du trottoir La Mort de Woyzeck Dans le vent du chemin Tectonique des femmes Petit traité d’éducation lubrique La Momie de Roland Barthes Poèmes poids plume L’Incomparable promenade Monsieur l’évêque avec ou sans mitre La Halte belge Bavard au cheval mort et compagnie La Peur et son éclat Lettre d’Afrique à une jeune fille morte Couleur jardin L’Enfance est mon pays natal La hulotte n’a pas de culotte La Traversée des grandes eaux