Actualité Une phrase pour ma mère de Christian Prigent, par Jean-Marc Bourg, à Paris, du 12 janvier au 13 février 2011

, par Hélène Boinard


Une phrase pour ma mère de Christian Prigent (P.O.L) : Une « phrase » unique, ressassée, scandée de refrains obsessionnels, trouée d’apartés réflexifs et de digressions, s’enroule en un long lamento-bouffe. Son mouvement tente de régler le compte des désirs, des angoisses et des chagrins voués à la figure tutélaire de la mère. Spectacle mis en scène et interprété par Jean-Marc Bourg, que nous vous recommandons vivement (nous y avons assisté il y a quelques années, c’est splendide ! Et vous aurez le choix, il y a 25 représentations...) À la Maison de la Poésie de Paris, rens. et rés. sur son site ou Maison de la poésie - Passage Molière - 157, rue Saint-Martin- 75003 Paris - 01 44 54 53 00 (M° Rambuteau - RER Les Halles)

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Alors, nous les émerveillés, nous caressons celle à qui nous devons d’avoir vu en quelques secondes l’Amour prendre le visage de l’Insensé, et l’Insensé celui de l’Immortalité. »
Marcel Moreau
Tectonique des femmes

Carnets respiratoires Un oursin Chroniques d’un promeneur assis Petit traité d’éducation lubrique Trois anciens poèmes mis ensemble pour lui redire je t’aime L’Impatience La Couleur tensive Pays simple Le Sens du toucher Quel sangue... Quella piaga... Une guirlande pour Casanova La Source Chants de la tombée des jours Poèmes poids plume Les Mots d’Alice La Peur et son éclat À la queue leu leu / The Line (édition bilingue) La Toile de la foraine - Lyon : portrait Le Taureau, la rose, un poème En toutes circonstances Monsieur l’évêque avec ou sans mitre La Close Non lieu provisoire La Langue au chat Profondeur du champ de vol Ombres classées sans suite L’Enceinte L’Oiseau de nulle part Le Voyageur sans voyage Circé ou Une agonie d’insecte L’Ordinaire, la métaphysique