Chambre de feuilles Geneviève Raphanel

7,50 EUR (7,11 EUR HT)

Chambre de feuilles, Geneviève Raphanel, illustrations de Kélig Hayel, poèmes, collection « Le Farfadet bleu », 11x19,2 cm, 48 p., 2001, ISBN : 9782840311225

Présentation

En harmonie avec les rêveries et les sensations nées des menues choses du monde - le chant d’un oiseau, la première violette du printemps, une fumée dans le ciel... - les poèmes de ce bref recueil cisèlent les mots et les images pour exprimer la mélancolie et le mystère d’un monde fragile, éphémère. L’illustration délicate et élégante met en valeur la finesse des textes.
- Notice du CNLJ-JPL.

Extrait

Qui viendra chez moi, implore le jardin.
Je suis née pour faire le tour de la terre, chante la source.
La petite fille, là-bas, habite la lumière et ne connaît personne.

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« C’est une émeute, avait dit l’un des hommes. Un soulèvement populaire, avait ajouté l’autre. Les carabiniers du village avaient fini par se décider à venir voir ce qui se passait. Ils avaient aidé les deux hommes à remonter dans leur autocar qui s’était enfui. À Santa Maria di Momentana, les maçons avaient achevé de monter le mur de briques. La Madonna était cloîtrée, hiératique. En bas, trois femmes caressaient l’enfant sous la robe qui frémissait. Le printemps était là en cette année 1944. »
Michaël Glück
L’Enceinte

Le plasticien

La Collection

Bavard au cheval mort et compagnie Guérir par les mots (poèmes médicaux, médicinaux et pharmaceutiques) De purs désastres, édition aggravée L’Etoffe des Corps Couleur jardin Des rêves au fond des fleurs Entrée en matière Un alibi de rêve Toro L’Incomparable promenade Le Jour se lève encore Carnets des solitudes Parfois Le Chant du destin La Guerre entre les arbres Banlieue nord Entre chagrin et néant (audiences d’étrangers) Course libre La Chambre bouleversée Circé ou Une agonie d’insecte Non lieu provisoire Dits d’elle Le Vingt-deux octobre Lumière des mains, suivi de L’Incessant tourment d’espérances Fragments d’un meurtre L’Enfant sur la branche En avant l’enfanfare ! Une voix pour Orphée La Close Chants de la tombée des jours