Des rêves au fond des fleurs Magali Thuillier

9,00 EUR (8,53 EUR HT)

Des rêves au fond des fleurs, Magali Thuillier, illustrations de Anah Merlet, poèmes, collection « Le Farfadet bleu », 11x19,2 cm, 48 p., 2006, ISBN : 9782840312178

Présentation

Cet ouvrage évoque la vie quotidienne avec des enfants, ce temps morcelé où alternent soins, jeux, joies, déprime et coups de fatigue. La syntaxe bousculée, la disparition de certains articles, les mots qui s’appellent et se lient (soit par leurs sonorités, soit par le champ lexical) ainsi que l’emploi d’expressions enfantines traduisent bien le mouvement, le bruit des journées, les mille choses à faire, les appels des petits, les cris, les pleurs.

La grande justesse de ces poèmes bouleverse. Magali Thuillier dit l’émerveillement mais aussi l’épuisement : (...)

L’écriture et la lecture offrent un ailleurs à la mère de famille, une échappée où se retrouver en dehors de l’univers familial : (...)
- Cécile Thibesard, Terre à ciel, Juillet 2008

Ce livre a été recommandé par l’éducation nationale pour les enfants du 3ème cycle.

Extrait

jours bénis font vibrer rires avec hiver
ici maintenant gris en suspens rires
partagés pour rien pour qui s’y prend
pour rien rire qui surprend maintenant

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Maintenant, voici venu pour moi le temps de me décider à faire retour en arrière, de tenter de trousser congrûment quelque chose à ma guise, une sorte d’écriture pure de tout sens civique. Le besoin est sans doute inscrit dans les gènes : pressentiment reptilien que tout disparaîtra d’un coup.
Dany, Piteur, Olivier, il n’y a plus au monde une seule trace d’eux. Tout ce qui reste est en moi. »
Sylvain Fourcassié
Les Madones du trottoir

L’auteur

Le plasticien

La Collection

Les Macchabs vites Ombres classées sans suite La Nuit du libertin Les Montagnes du soir Journal de l’homme arrêté Un éditeur... Voilà ! Le Soleil oiseleur En herbe Tacatam Blues Le Voyageur sans voyage Ils Le Sens du toucher Faire des études pour être mendiant Rien qu’une ombre inventée L’Ombre nue Les Choses n’en font qu’à leur tête Des sourires et des pommes Tombeau de Joseph-Ferdinand Cheval, facteur à Hauterives Marie-Gasparine Le Congrès d’automne On disait Premières poésies (1950-1955) Crobards et mounièques Ciel inversé 2 Une clarté de passage Avec des ailes Le Bec de la plume Profondeur du champ de vol Couleur jardin Les Eaux noires