La Momie de Roland Barthes Jean-Pierre Bobillot

Publication 1989
14,00 EUR (13,27 EUR HT)

La Momie de Roland Barthes, Jean-Pierre Bobillot, « Eloge de la Modernité », essai, coll. L'Ostiaque, 14x21 cm, 176 p., 1989, ISBN : 2.905910.12.7

Présentation

Commentant les récentes prises de position de plusieurs - comme celle de Finkielkraut - et l’oeuvre ou l’esthétique d’auteurs contemporains- Robbe Grillet, Ricardou, Sacré, Hauc...- ou de la modernité récente - Mallarmé, Rimbaud, Schwob, Jarry, Dada... - ou moins récente - Stendhal, Flaubert, - il tente de définir les conditions d’un art authentiquement émancipé et émancipateur, à travers la notion de formalisme lyrique, où se rencontrent, dans le champ esthétique, matérialisme et subjectivité critique ; revenant sur quelques aspects plus ou moins négligés de l’histoire des formes littéraires - le sonnet, la question du vers, l’”hypothèse de la satura”, le rôle de la polémique, la notion de fin de siècle... - il s’attache à en reconnaître, ici et là, l’émergence, à en préciser les contours et les conditions d’existence ou de pérennité.

Extrait

À la croyance classique en une Nature humaine, en un Vrai, en un Bien, en un Beau, toujours & en tous lieux les mêmes, en un donné à exprimer le mieux possible selon les règles, la modernité et sa théorie répondent en affirmant a nécessité permanente, mais infiniment diversifiée, d’un faire ou, diraient les philosophes d’un Bildung, ou encore, en termes esthétiques, d’un poiein - en un mot, d’une démarche qui allie, en son entêtement douloureux & gai, à l’incessante recherche de l’innovation, le doute, la critique, la déconstruction : - non dans une visée nihiliste, mais parce que sa liberté & sa pertinence se mesurent à l’audace ou à la justesse de ses expérimentations.

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Ce pourrait être là.
Ce lieu où un regard, peut-être, suffirait pour étreindre, un instant, l’éblouissante lumière de l’attente. »
Jean-Pierre Spilmont
Lumière des mains

La Collection

La hulotte n’a pas de culotte Variations sur des carnets À la Dublineuse Le Vent du dehors Encyclopédie cyclothymique Parfois Lumière des mains, suivi de L’Incessant tourment d’espérances Le Barillet : variations dramatiques T2 Musée de l’os et de l’eau Mobilis in mobilier Erratiques Des rêves au fond des fleurs Encre La Source Autobiographie d’un autre C’est des poèmes ? Journal de l’homme arrêté Stilb suivi de Iréniques Entre chagrin et néant (audiences d’étrangers) Tacatam Blues L’Indifférent Les Macchabs vites Le Vingt-deux octobre Un oursin En toutes circonstances Monsieur l’évêque avec ou sans mitre Chair de Sienne L’Absent L’Œil tourné Une cigale dans la tête