Actualité Lecture d’Un alibi de rêve de François Salvaing le 10 mars à l’Odéon (Paris)

, par Hélène Boinard


L’Odéon-Théâtre de l’Europe, la Maison des Écrivains et Les Mots Parleurs ont associé leurs forces pour organiser, tout au long de la saison 2006-2007, une confrontation créative entre des oeuvres théâtrales créées au théâtre de l’Odéon et des auteurs contemporains. La prochaine correspondance d’artistes réunira les auteurs Anne-Marie Garat et François Salvaing, et les metteurs en scène Jérôme Deschamps et Macha Makeïeff autour de L’affaire de la rue de Lourcine d’Eugène Labiche, présentée au Théâtre de l’Odéon du 22 février au 31 mars 2007. François Salvaing a donc composé Un alibi de rêve, que les éditions Cadex sont très heureuse de publier ! Le texte inédit sera lu par Carole Bergen et Valérie Delbore de l’association Les Mots Parleurs. Suivront une rencontre avec le public et les metteurs en scène et une signature d’un choix d’ouvrages des deux auteurs invités.
Le samedi 10 mars 07 à 15h au théâtre de l’Odéon, entrée libre. Renseignements et réservations
au 01 44 85 40 44 ou marylene.bouland@theatre-odeon.fr

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Trois hérons traversent le ciel de Nantes,
un beau soir de mars de l’an mil neuf cent nonante
neuf : j’ai noté au vol ce hiéroglyphe. »
Jean-Pierre Chambon
Labyrinthe

Carnets du graphomane L’Imaginaire & Matières du seuil La Traversée des grandes eaux La Langue au chat L’Insu Tacatam Blues Villégiatures & Cie Pour apprendre la paix à nos enfants Lavoir de toutes les couleurs L’Homme traversé La hulotte n’a pas de culotte Les Montagnes du soir Capitaine des myrtilles Monsieur l’évêque avec ou sans mitre Rien qui porte un nom Un habitué des courants d’air Circé ou Une agonie d’insecte Casanova et la belle Montpelliéraine Où qu’on va après ? La Couleur tensive Petit Traité d’éducation lubrique (édition 2010) La Tombe d’un jeu d’enfant Le Jour se lève encore Le Vent du dehors Fragments d’un désastre Corps antérieur Stabat Mater Triptike En avant l’enfanfare ! Des étoiles sur les genoux