Actualité Lecture d’Un alibi de rêve de François Salvaing le 10 mars à l’Odéon (Paris)

, par Hélène Boinard


L’Odéon-Théâtre de l’Europe, la Maison des Écrivains et Les Mots Parleurs ont associé leurs forces pour organiser, tout au long de la saison 2006-2007, une confrontation créative entre des oeuvres théâtrales créées au théâtre de l’Odéon et des auteurs contemporains. La prochaine correspondance d’artistes réunira les auteurs Anne-Marie Garat et François Salvaing, et les metteurs en scène Jérôme Deschamps et Macha Makeïeff autour de L’affaire de la rue de Lourcine d’Eugène Labiche, présentée au Théâtre de l’Odéon du 22 février au 31 mars 2007. François Salvaing a donc composé Un alibi de rêve, que les éditions Cadex sont très heureuse de publier ! Le texte inédit sera lu par Carole Bergen et Valérie Delbore de l’association Les Mots Parleurs. Suivront une rencontre avec le public et les metteurs en scène et une signature d’un choix d’ouvrages des deux auteurs invités.
Le samedi 10 mars 07 à 15h au théâtre de l’Odéon, entrée libre. Renseignements et réservations
au 01 44 85 40 44 ou marylene.bouland@theatre-odeon.fr

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Afin de prévenir la satiété et le déclin libidinal qui lui est associé, enfermez votre partenaire dans une cave pendant quarante jours et quarante nuits. Il en sortira affamé. Le conseil est donné par Plutarque lui-même.
Le tout est de disposer d’une cave. »
Lydie Salvayre
Petit traité d’éducation lubrique

Les Visages et les voix La Ville autour Chair de Sienne Non lieu provisoire Corps antérieur L’Enceinte Le Bec de la plume Le Taureau, la rose, un poème La Halte belge Un éditeur... Voilà ! Mange-Matin Journal de l’homme arrêté Un alibi de rêve Une clarté de passage Poèmes poids plume La Liesse populaire en France Tu me libellules Rien qu’une ombre inventée Une voix pour Orphée Banlieue nord Le Perron Labyrinthe La Langue et ses monstres L’Impatience Premières poésies (1950-1955) La Couleur tensive Ciel inversé 1 Les Madones du trottoir Trois anciens poèmes mis ensemble pour lui redire je t’aime La hulotte n’a pas de culotte