Mon chat son chien et le cochon du voisin Clod’Aria

Ouvrage épuisé

Mon chat son chien et le cochon du voisin, Clod'Aria, illustrations de Jean-Louis Pérou, poèmes, collection « Le Farfadet bleu », 11x19,2 cm, 48 p., 1998, 7.50€, ISBN : 9782840310617

Présentation

Clod’Aria ne compte plus les chats qu’elle a accueillis, les
siens et ceux de passage. Ils sont les héros de ce petit
livre : ceux qu’on « embrasse à défaut d’autre chose », « les
galeux, les croûteux, les sans maître » , les chats disparus
qui « miaulent dans (sa) tête » ... II y a aussi le chien de
Monsieur qui squatte « le meilleur fauteuil » ; et puis, le
cochon que le boucher est venu tuer chez le voisin. Un petit
monde souvent souriant et truculent, mais aussi parfois
tragique et violent qui ressemble fort à celui des humains.
Dans des poèmes dégraissés au plus près, Clod’Aria sait
trouver les mots pour dire la tendresse et l’amour, et ceux
pour s’insurger contre la bêtise et l’ignorance qui excluent
ou qui tuent.

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« La porte s’ouvre, un cardinal et un mannequin l’effleurent. Le coude de la jeune fille laisse une traînée de poudre sur sa manche renardée, c’est dimanche et pourtant les anges vomissent des arcs-en-ciel. Elle s’engouffre, presse le bouton 4. La porte s’ouvre, le silence l’affleure. »
Chloé Delaume
Sillages (Suite 411)

L’auteur

Le plasticien

La Collection

Le Vent du dehors Un rossignol sur le balcon Animalimages Où qu’on va après ? Le Taureau, la rose, un poème À la queue leu leu / The Line (édition bilingue) Matière du temps 1 La Traversée des grandes eaux Tu me libellules Où patiente la lumière Les Madones du trottoir Avant les monstres Circé ou Une agonie d’insecte Toboggans des maisons Mon chat son chien et le cochon du voisin Un cri Les Eaux noires Des garous et des loups Les Montagnes du soir Valleuse Un alibi de rêve Des sourires et des pommes Pleine lucarne Les Macchabs vites La Chambre bouleversée L’Evolution des paysages Opéré bouffe Les Explorateurs Le Vingt-deux octobre Trois anciens poèmes mis ensemble pour lui redire je t’aime