Monsieur l’évêque avec ou sans mitre
James Sacré

9,00 € (8,53 € HT)

Monsieur l'évêque avec ou sans mitre, James Sacré, illustrations de Edwin Apps, poèmes, collection « Le Farfadet bleu », 11x19,2 cm, 48 p., 2002, ISBN : 9782840311607

Présentation

"A quoi tu reconnais un évêque ?
Pas si facile s’il a pas sa mitre
Un spécialiste en évêques peut t’aider..."

Pour Monsieur l’évêque avec ou sans mitre mes raisons d’écrire sont restées les mêmes sans doute que pour les autres livres, même si je les ignore. Monsieur l’évêque n’est pas vraiment un livre pour enfants, mais un livre passant par des souvenirs de ma propre enfance, par l’expérience qu’on peut faire de choses du monde et par la découverte de mots dans les dictionnaires. Oui, comme c’est le cas pour tous mes autres livres. Un livre passé aussi par des peintures que je connaissais d’Edwin Apps.

Extrait

Un chapeau qui lui donne
Un air de Sablaise un peu lourde
ou de calisson d’Aix debout !
Le chapeau, mais la chaussure aussi :
L’évêque de Rome par exemple a des mules
En beau cuir souple marron rouge
Une sorte de pantoufle élastique et qui tient comme il faut
Le pied. Monsieur l’évêque avance
Et le confort de sa chaussure
Ça l’aide à faire un grand geste lent
De bénédiction.

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Il y a des moyens, je les ai pratiqués, d’aider les rêves à prendre certaines tonalités désirées. »
François Salvaing
Un alibi de rêve

L’auteur

Le plasticien

La Collection

Un éditeur... Voilà ! Goutte d’eau Les Eaux noires Guérir par les mots (poèmes médicaux, médicinaux et pharmaceutiques) Fidèles félidés Un alibi de rêve L’Errance, la dérive, la trace Un cri Insensément ton corps Billet pour le Pays doré Entre chagrin et néant (audiences d’étrangers) Faire des études pour être mendiant Erratiques Villégiatures & Cie Dans le vent du chemin Lumière des mains, suivi de L’Incessant tourment d’espérances Le Bel aujourd’hui gLoire(s) La Liesse populaire en France Tiens bon la rampe Quel sangue... Quella piaga... Une guirlande pour Casanova C’est papa qui conduit le train Le Chant du destin Ne me faites pas dire ce que je n’écris pas Le Sentiment de la nature La Langue et ses monstres L’Homme traversé L’Or de l’air Le Bruissement des mots Une clarté de passage