Petits bonheurs Chantal Couliou

Ouvrage épuisé

Petits bonheurs, Chantal Couliou, illustrations de Claire Garralon, poèmes, collection « Le Farfadet bleu », 11x19,2 cm, 48 p., 1999, ISBN : 9782840310969

Présentation

Comment rendre poétique le difficile apprentissage de l’orthographe ou bien des maths ? Chantal Couliou réussit merveilleusement bien cet exercice. Elle nous raconte la vie à l’école, la dure vie parfois, des mots qui naissent sous la plume des écoliers. Elle donne la vedette non pas à la maîtresse mais aux crayons de couleurs, aux papiers de différentes sortes, aux opérations qui donnent du fil à retordre, aux mots couchés sur un cahier qui part en lambeaux.

Un recueil qui touche chacun de nous, qui nous replonge dans notre enfance avec mélancolie et avec bonheur. Ces poèmes courts sont un vrai bonheur à lire et à relire, quant aux illustrations, elles mêlent merveilleusement des techniques et des influences nombreuses.
- Valérie Ponroy, LivrJeun

Extrait

Les bruits,
le dictionnaire les énumère
murmure
clapotis,
bruissement,
crépitement,
bourdonnement,
ronflement,
tapage,
fracas...
jusqu’au chuchotis de mon cœur.

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« oui
chacun
s’inquiétait
de
la
bonne
moralité
de
la
queue »
Raymond Federman
À la queue leu leu

L’auteur

Le plasticien

La Collection

Non lieu provisoire Tombeau de Joseph-Ferdinand Cheval, facteur à Hauterives La Tombe d’un jeu d’enfant Matière du temps 1 Le Perron Pour apprendre la paix à nos enfants L’Ourlet du ciel Fragments d’un désastre Villégiatures & Cie Le Bruissement des mots Mange-Matin Guérir par les mots (poèmes médicaux, médicinaux et pharmaceutiques) Carnets respiratoires Des sourires et des pommes La Momie de Roland Barthes Le Faraud séant Petits bonheurs Le Bec de la plume Le Barillet : variations dramatiques T2 Des rêves au fond des fleurs L’Imaginaire & Matières du seuil Résidences secondaires Le Sentiment de la nature Journal de l’homme arrêté Chroniques d’un promeneur assis Le Chant du destin Corps antérieur Lumière des mains, suivi de L’Incessant tourment d’espérances Si petits les oiseaux Pour mon ours blanc