Petits bonheurs Chantal Couliou

Ouvrage épuisé

Petits bonheurs, Chantal Couliou, illustrations de Claire Garralon, poèmes, collection « Le Farfadet bleu », 11x19,2 cm, 48 p., 1999, ISBN : 9782840310969

Présentation

Comment rendre poétique le difficile apprentissage de l’orthographe ou bien des maths ? Chantal Couliou réussit merveilleusement bien cet exercice. Elle nous raconte la vie à l’école, la dure vie parfois, des mots qui naissent sous la plume des écoliers. Elle donne la vedette non pas à la maîtresse mais aux crayons de couleurs, aux papiers de différentes sortes, aux opérations qui donnent du fil à retordre, aux mots couchés sur un cahier qui part en lambeaux.

Un recueil qui touche chacun de nous, qui nous replonge dans notre enfance avec mélancolie et avec bonheur. Ces poèmes courts sont un vrai bonheur à lire et à relire, quant aux illustrations, elles mêlent merveilleusement des techniques et des influences nombreuses.
- Valérie Ponroy, LivrJeun

Extrait

Les bruits,
le dictionnaire les énumère
murmure
clapotis,
bruissement,
crépitement,
bourdonnement,
ronflement,
tapage,
fracas...
jusqu’au chuchotis de mon cœur.

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Trois hérons traversent le ciel de Nantes,
un beau soir de mars de l’an mil neuf cent nonante
neuf : j’ai noté au vol ce hiéroglyphe. »
Jean-Pierre Chambon
Labyrinthe

L’auteur

Le plasticien

La Collection

L’Homme traversé En toutes circonstances Encre La Ville est mosaïque Pleine lucarne Chair de Sienne Maélo Mon chat son chien et le cochon du voisin Profondeur du champ de vol Une voix pour Orphée La Guerre entre les arbres Carnets des solitudes Où patiente la lumière À la queue leu leu / The Line (édition bilingue) On disait Les Macchabs vites Insensément ton corps Mobilis in mobilier Rien qui porte un nom La hulotte n’a pas de culotte Sillages Bavard au cheval mort et compagnie De purs désastres, édition aggravée Lavoir de toutes les couleurs Le Chat Une cigale dans la tête Mi-ville mi-raisin Vladivostok, aller simple Avec des ailes Circé ou Une agonie d’insecte