Premières poésies (1950-1955) Marcelin Pleynet

Publication 1987
Ouvrage épuisé

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Maintenant, voici venu pour moi le temps de me décider à faire retour en arrière, de tenter de trousser congrûment quelque chose à ma guise, une sorte d’écriture pure de tout sens civique. Le besoin est sans doute inscrit dans les gènes : pressentiment reptilien que tout disparaîtra d’un coup.
Dany, Piteur, Olivier, il n’y a plus au monde une seule trace d’eux. Tout ce qui reste est en moi. »
Sylvain Fourcassié
Les Madones du trottoir

L’auteur

Le plasticien

La Collection

Sillages L’Œil tourné Journal de l’homme arrêté Mi-ville mi-raisin Le Bec de la plume La Mort est en feu Ciel inversé 2 Un oursin Friches Carnets respiratoires Fragments d’une ville fantôme La Ville autour À la queue leu leu / The Line (édition bilingue) Bavard au cheval mort et compagnie L’Enceinte La Ville est mosaïque Encyclopédie cyclothymique Entrée en matière Banlieue nord Coquerets et coquerelles Une clarté de passage Le Soleil oiseleur Le Pôle magnétique Le Chant du destin Triptike Guérir par les mots (poèmes médicaux, médicinaux et pharmaceutiques) Stilb suivi de Iréniques Variations sur des carnets La hulotte n’a pas de culotte L’Homme traversé