Premières poésies (1950-1955) Marcelin Pleynet

Publication 1987
Ouvrage épuisé

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Ce que nous entendions par ’peinture’ il y a peu de temps encore n’occupe plus aujourd’hui qu’une place infime dans le territoire de tout ce qui revendique ce nom. »
Christian Prigent
Le Sens du toucher

L’auteur

Le plasticien

La Collection

La Langue et ses monstres Presque le bonheur Poèmes poids plume Le Chant du destin Matière du temps 2 L’Indifférent Ils Le Taureau, la rose, un poème Quatre écoutes du tonnerre gLoire(s) Ciel inversé 1 C’est papa qui conduit le train Mange-Matin Le Soleil oiseleur De purs désastres, édition aggravée Dans la présente abjection des mondes Non lieu provisoire La Momie de Roland Barthes Quel sangue... Quella piaga... Une guirlande pour Casanova Fidèles félidés L’Insu L’Incomparable promenade Lumière des mains, suivi de L’Incessant tourment d’espérances Un cri Rire parmi les hirondelles Maélo Villégiatures & Cie L’Existence poétique Capitaine des myrtilles Le Faraud séant