Premières poésies (1950-1955) Marcelin Pleynet

Publication 1987
Ouvrage épuisé

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Maintenant, voici venu pour moi le temps de me décider à faire retour en arrière, de tenter de trousser congrûment quelque chose à ma guise, une sorte d’écriture pure de tout sens civique. Le besoin est sans doute inscrit dans les gènes : pressentiment reptilien que tout disparaîtra d’un coup.
Dany, Piteur, Olivier, il n’y a plus au monde une seule trace d’eux. Tout ce qui reste est en moi. »
Sylvain Fourcassié
Les Madones du trottoir

L’auteur

Le plasticien

La Collection

Stabat Mater Vladivostok, aller simple Où qu’on va après ? Carnets du jardin de la Madeleine Des sourires et des pommes Pays simple Le Sentiment de la nature Petites proses voyageuses La Close La Chambre bouleversée Matière du temps 1 Ne me faites pas dire ce que je n’écris pas Casanova et la belle Montpelliéraine La Ville est mosaïque L’Alimentation générale de Tombouctou Les Eaux noires Des garous et des loups La Traversée des grandes eaux L’Italien C’est des poèmes ? L’Or de l’air Chair de Sienne Opéré bouffe Billet pour le Pays doré À la queue leu leu / The Line (édition bilingue) Rimbaud, la tentation du soleil Le Pôle magnétique La Mort de Woyzeck Fragments d’une ville fantôme Chambre de feuilles