Actualité Soirée Daniel Biga à Nantes le 13 juin

, par Hélène Boinard


Dans le cadre des Poèmes en cavale de la Maison de la Poésie de Nantes : une soirée mesclun et plutôt surprise ! Après six années de bons et loyaux services en tant que président de la Maison de la Poésie de Nantes dont il a instigué le renouveau, Daniel Biga se libère de ses obligations présidentielles ; alors l’équipe a souhaité ne pas le laisser partir comme ça et a tenu à célébrer l’homme et le poète, joindre à cette soirée festive (présentée par Bernard Bretonnière) quelques amis proches du poète et de l’homme pour la rendre bigarrée ; lui offrir une biga soirée ! Pour preuve, notre amie Delphine Bretesché sera de la fête... Avec la participation de la librairie Vent d’Ouest et du Pannonica. À 19h30 au Pannonica : 9 rue Basse Porte à Nantes (proche de la place et du marché Talensac en plein coeur de Nantes, au-dessous de la salle Paul-Fort). Tarif : 3 euros / abonnés : gratuit. Rens. 02 40 69 22 32

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Alors, nous les émerveillés, nous caressons celle à qui nous devons d’avoir vu en quelques secondes l’Amour prendre le visage de l’Insensé, et l’Insensé celui de l’Immortalité. »
Marcel Moreau
Tectonique des femmes

Presque le bonheur L’Homme traversé Prière d’insérer suivi de Cote d’alerte La Source Chroniques d’un promeneur assis C’est papa qui conduit le train La Ville est mosaïque Le Bel aujourd’hui Solaire En herbe Journal de l’homme arrêté En avant l’enfanfare ! Corps antérieur Le Jour se lève encore L’Evolution des paysages Mi-ville mi-raisin Dans les jardins mouillés Marie-Gasparine L’Impossible Manque La poésie est facile L’Œil tourné Résidences secondaires L’Œuvre au Nord Matière du temps 1 L’Incomparable promenade Mon chat son chien et le cochon du voisin Ne me faites pas dire ce que je n’écris pas L’Appétit de Don Juan Maélo Pays simple