Stabat Mater Jean-Pierre Verheggen

Ouvrage épuisé

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« J’étais nu près de Deborah nue, nos moiteurs s’évitaient à présent, nous souriions vaguement et parallèlement à un ventilateur harassé qui grinçait au plafond. Il y avait une douceur extrême à ne plus se sentir beaux ni désirés. Nous n’avons pas dormi, je pense. Quoique le dos collé au drap, nous avons flotté sous d’invisibles palmes. »
François Salvaing
De purs désastres, édition aggravée

Le plasticien

La Collection

Premières poésies (1950-1955) Friches C’est l’Eté Les Chiens du vent Sillages Le Bel aujourd’hui Erratiques Le Taureau, la rose, un poème Le Chant du destin La Tombe d’un jeu d’enfant La Halte belge Le Loir atlantique Chambre de feuilles Les Montagnes du soir Coquerets et coquerelles Encre Petit Traité d’éducation lubrique (édition 2010) L’Impatience L’Or de l’air L’Imaginaire & Matières du seuil Si petits les oiseaux Entrée en matière Des garous et des loups Opéré bouffe Rire parmi les hirondelles Corps antérieur Pour mon ours blanc Poèmes et lettres d’amour Encyclopédie cyclothymique Billet pour le Pays doré