Actualité Théâtre : Une phrase pour ma mère de Christian Prigent, à Uzès et Nîmes (Gard) du 19 au 21 avril

, par Hélène Boinard


La compagnie Labyrinthes présente “Une phrase pour ma mère” de Christian Prigent, lamento-bouffe avec Jean-Marc Bourg, les 19 et 20 avril à l’ATP d’Uzès et le 21 avril au Périscope. Nous avons vu le spectacle, à ne rater sous aucun prétexte ! Une “phrase” unique, ressassée, scandée de refrains obsessionnels, trouée d’apartés réflexifs et de digressions, s’enroule en un long lamento-bouffe. Son mouvement tente de régler le compte des désirs, des angoisses et des chagrins voués à la figure tutélaire de la mère. Durée du spectacle : 1 h. Contact compagnie 04 67 60 88 93 (d’autres représentations ont lieu en France, contacter Labyrinthes pour les dates).

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Franck, Victorine et leurs enfants sont présentés devant le juge. La présence des enfants émeut tout le monde, jusqu’aux policiers de la PAF, dont l’un fait jouer Shanee, trois ans, avec l’étui de son pistolet. Le même fabrique des avions en papier dans le hall du tribunal pour la petite fille et répète, alors que je porte l’enfant dans mes bras et la berce : c’est une honte de voir ça, comment on traite les gens. Aujourd’hui, 16 septembre, Franck est parti au Congo. »
Marie Cosnay
Entre chagrin et néant

Toro Trois anciens poèmes mis ensemble pour lui redire je t’aime Carnets du jardin de la Madeleine Lumière des mains, suivi de L’Incessant tourment d’espérances L’Œil tourné En toutes circonstances Le Sens du toucher Une voix pour Orphée Rire parmi les hirondelles La Ville est mosaïque Le Vent du dehors Rimbaud, la tentation du soleil Parfois L’Enceinte Animalimages Le Chat Fin’ Amor Les Macchabs vites Journal de l’homme arrêté Carnets respiratoires Petit Traité d’éducation lubrique (édition 2010) Stabat Mater Chroniques d’un promeneur assis 33 Voix Le Sentiment de la nature Un alibi de rêve L’Alimentation générale de Tombouctou Les Explorateurs Casanova et la belle Montpelliéraine Nuitamment