L'auteur
Prigent Christian

Présentation

Photographie © de Fabrice Poggiani.

Christian Prigent est né en Bretagne en 1945. Poète, essayiste, romancier et performer, il vit actuellement en Bretagne, après de longs séjours à Rome et à Berlin. Il a fondé en 1969 et dirigé jusqu’en 1993 la revue et la collection TXT. Il a ouvert tout un pan de la poésie et de la pensée, et a collaboré à de nombreuses revues. Il est l’auteur chez P.O.L d’Une phrase pour ma mère, Grand-mère Quéquette et Demain je meurs. Il donne dans le monde entier des lectures spectaculaires de son œuvre.

Bibliographie

Chez P.O.L. :
- Demain je meurs, 2007 (Prix Louis Guilloux)
- Ce qui fait tenir, 2005
- L’Incontenable, 2004
- Grand-mère Quéquette, 2003
- Presque tout, 2002
- Salut les anciens, salut les modernes, 2000
- L’Ame, 2000
- Dum pendet filius, 1997
- Une phrase pour ma mère, 1996
- Une erreur de la nature, 1996
- A quoi bon encore des poètes ?, 1996
- Ecrit au Couteau, 1993
- Ceux qui merdRent, 1991
- Commencement, 1989

Chez d’autres éditeurs

Poésie/fiction :
- Comment ça marche, Carte Blanche/ESBA, 2005
- Le Professeur, Al Dante, 1999 (réédition, 2001)
- Album du Commencement, Ulysse fin de siècle, 1997
- Glossomanies, L’Ambedui, 1996
- Un fleuve, Carte blanche, 1993
- Notes sur le déséquilibre, Carte blanche, 1988
- Deux dames au bain, L’un dans l’autre, 1984
- Peep-Show, Cheval d’Attaque, 1984
- Journal de l’oeuvide, Carte blanche, 1982
- Paysage, avec vols d’oiseaux, Carte blanche, 1982
- Voilà les sexes, Luneau-Ascot, 1981
- Oeuf-glotte, Christian Bourgeois, 1979
- Power/powder, Christian Bourgeois, 1977
- Hacettepe University Bulletin, Ecbolade, 1976
- L’Main, L’énergumène, 1975
- La Mort de l’Imprimeur, Génération, 1975
- La Femme dans la Neige, Génération, 1971
- La Belle Journée, Chambelland, 1969

Essais :
- Réel = point zéro, Weidlerverlag, 2001
- Viallat la main perdue, Voix, 1996
- Comme la peinture (Daniel Dezeuze), Yvon Lambert, 1983
- Le Groin et le Menhir (Denis Roche), Seghers, 1977


6 Ouvrages aux éditions Cadex

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Dans trente ans maximum, ce serait l’hospice, car sans femme ni enfants, qui s’occuperait du vieillard libidineux que je serais devenu ? Est-ce que je baverais sur les infirmières ? Allongé dans mon cercueil, est-ce que je banderais encore ? »
Christian Garcin
Circé ou Une agonie d’insecte

Paraggio Jean-PierreBaude FrançoisMiège-Simansky DeniseDebove SarahLison-Leroy FrançoiseCourtade FabienneRimlinger Nathalie-NoëlleFriedrich DominiqueGuillou YvonBuret NellySpilmont Jean-PierrePignon-Ernest ErnestSigg IvanFéron JeanMarembert AmandineChopin FlorentJimenez AlfonsoPersini JacquelineDaeninckx DidierRimlinger Nathalie-NoëlleGlück MichaëlSilvain PierreBiga DanielMoreau BernardMoulin JacquesGriot-Cullafroz BernadetteDelaume, ChloéPérou Jean-LouisBrulet GillesBarbéris Florence
Le Taureau, la rose, un poème Fragments d’un meurtre Labyrinthe C’est papa qui conduit le train Dans le vent du chemin Opéré bouffe Nuitamment Le Congrès d’automne Al dente (de l’amour, du poème et des spaghetti) Rien qu’une ombre inventée À la Dublineuse L’Homme traversé Chants de la tombée des jours Pleine lucarne C’est l’Eté Le Sens du toucher Matière du temps 2 L’Alimentation générale de Tombouctou Matière du temps 1 Colomb, Cortez & Cie Tectonique des femmes Mi-ville mi-raisin En avant l’enfanfare ! Une clarté de passage L’Incomparable promenade La Langue et ses monstres En herbe Circé ou Une agonie d’insecte Résidences secondaires Le Vingt-deux octobre