Des garous et des loups Pascal Leclercq

9,00 EUR (8,53 EUR HT)

Des garous et des loups, Pascal Leclercq, illustrations de Christine Dècle, poèmes, collection « Le Farfadet bleu », 11x19,2 cm, 48 p., 2004, ISBN : 9782840311805

Présentation

Des garous et des loups sont l’occasion de reprendre un personnage emblématique du conte (toutefois, il s’agit bien de poèmes ici) en s’en moquant tendrement de manière à calmer les craintes des enfants. Au passage, l’auteur égratigne néanmoins les croyances des adultes ou philosophe sur leur manière de se comporter. Un garou se fait teinter le poil en jaune canari, un autre joue aux dés toute la nuit, un troisième fait son baluchon et part à tout jamais... La première partie du livre est une variation sur la pomme ; dans la troisième partie, un âne veut désespérément s’appeler Martin et rencontrer « l’âne sœur ». Dans ce livre aux belles illustrations colorées, les mythes et préoccupations de tous âges se rencontrent en toute simplicité. Peut-on retenir un garou / lorsqu’il a vu passer un loup ?
- Dans le catalogue en ligne de la Bibliothèque de Flêtre

Extrait

Dans les bois de chez moi
un garou deux garous
jouent à loup es-tu là
le loup les observe amusé
il faut préciser qu’un garou sans loup
n’est rien du tout !

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Car elle aime partir en voyage. Elle aime les voyages en train. Elle aime les trains de longs voyages. »
Guy Goffette
Tacatam blues

L’auteur

Le plasticien

La Collection

La Chambre bouleversée L’Italien Si petits les oiseaux Tombeau de Joseph-Ferdinand Cheval, facteur à Hauterives Petit traité d’éducation lubrique En avant l’enfanfare ! Des rêves au fond des fleurs La Mort est en feu L’Incomparable promenade Matière du temps 2 Avant les monstres Billet pour le Pays doré L’Œil tourné Mobilis in mobilier En herbe Sillages L’Impatience Le Jour se lève encore Al dente (de l’amour, du poème et des spaghetti) Dans le vent du chemin Encyclopédie cyclothymique C’est des poèmes ? Tu me libellules Chants de la tombée des jours La Liesse populaire en France On disait Lumière des mains, suivi de L’Incessant tourment d’espérances L’Homme traversé Les Montagnes du soir Fidèles félidés