Goutte d’eau Jean-Pierre Chambon

Publication 2002
7,50 EUR (7,11 EUR HT)

Goutte d'eau, Jean-Pierre Chambon, conte, calligraphie de Shan Shan, coll. L'Anthrope, 12x16.5 cm, 32 p., 2002, ISBN : 2.913388.26.4

Présentation

C’est un conte cristallin, limpide. Nous sommes en Chine où le Prince Li s’éprend d’une jeune fille. La jalousie du prince l’entraîne à enfermer la princesse dans son palais, ou, plus exactement, dans une maquette de son palais où tout y compris la nature a été réduit aux dimensions de la minuscule princesse. Dans ce petit palais, la princesse voudrait, comme le prince Li, posséder elle aussi une maquette de la maquette... Mais comment faire pour réduire encore les plantes, les arbres, les fleurs ? Le Prince Li envoie quatre hommes chercher chacun le plus grand magicien de l’Empire.
On va d’enchantements en enchantements dans ce conte ciselé comme un diamant. La peur de vieillir, la beauté éternelle, la possession et l’amour tissent ici une fable aux profonds éclats.

Extrait

Un premier magicien brisa le cercle de l’assemblée, qu’il salua, et sans autre préambule, il enfonça un doigt dans le sol. Lorsqu’il se releva, surgit une source.

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Dans trente ans maximum, ce serait l’hospice, car sans femme ni enfants, qui s’occuperait du vieillard libidineux que je serais devenu ? Est-ce que je baverais sur les infirmières ? Allongé dans mon cercueil, est-ce que je banderais encore ? »
Christian Garcin
Circé ou Une agonie d’insecte

Le plasticien

La Collection

Lumière des mains, suivi de L’Incessant tourment d’espérances Carnets respiratoires La Langue au chat L’Or de l’air La Poignée de porte Si petits les oiseaux En herbe L’Enceinte Arènes 42 Solaire Mange-Matin Corps antérieur Pays simple Carnets du jardin de la Madeleine La Mort est en feu Chants de la tombée des jours Parfois Animalimages Lettre d’Afrique à une jeune fille morte Rien qui porte un nom Rire parmi les hirondelles L’Incomparable promenade Avec des ailes gLoire(s) Les Visages et les voix Fragments du solstice Autobiographie d’un autre Marie-Gasparine Un oursin Les Eaux noires