L’Incomparable promenade Francis Dannemark

Publication 1993
Ouvrage épuisé

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« La porte s’ouvre, un cardinal et un mannequin l’effleurent. Le coude de la jeune fille laisse une traînée de poudre sur sa manche renardée, c’est dimanche et pourtant les anges vomissent des arcs-en-ciel. Elle s’engouffre, presse le bouton 4. La porte s’ouvre, le silence l’affleure. »
Chloé Delaume
Sillages (Suite 411)

L’auteur

Le plasticien

La Collection

L’Or de l’air En avant l’enfanfare ! Le Jour se lève encore Mange-Matin Un éditeur... Voilà ! Lettre d’Afrique à une jeune fille morte La Liesse populaire en France Presque le bonheur Quel sangue... Quella piaga... Une guirlande pour Casanova La Langue au chat Les Eaux noires Pleine lucarne Petits bonheurs L’Insu Carnets du jardin de la Madeleine Lavoir de toutes les couleurs Solaire L’Italien La poésie est facile Petit Traité d’éducation lubrique (édition 2010) L’Oiseau de nulle part Un cri Trois anciens poèmes mis ensemble pour lui redire je t’aime Animalimages Le Faraud séant Insensément ton corps Triptike Journal de l’homme arrêté L’Enceinte Crobards et mounièques