L’Ourlet du ciel Jean-Marie de Crozals

Publication 1999
21,00 EUR (19,91 EUR HT)

L'Ourlet du ciel, Jean-Marie de Crozals, poèmes, 10 goudrons de Daphné Brottet, coll. David, 15x21.5 cm, 168 p., 1999, ISBN : 2.913388.06.X

Présentation

L’Ourlet du ciel : là où les lèvres du monde - terre et ciel - se rejoignent, baisent l’espace temps d’une parole qui doucement s’ouvre à nous à l’intérieur de toi, ainsi disparaissant pour être, dans la forge du soufle, abandonnés à la Beauté sans appui, humus céleste, bleu incarné dans la distance des pieds à la tête ; le vent dehors coulé dans la langue, mains jointes à l’infini.

Extrait

Maintenant
En ce lieu de nulle part
Lit de notre Jouissance
Tu es nue et une
Née du Présent et de l’Amour infini
Retournant au même
L’Amour merveilleux de notre jaillissement
Immobile
Naît à l’unité et à la nudité de notre Abandon
Ainsi
En sa limpidité détachée
L’Amour au Monde
Ni vivant ni mort
Ne demande plus rien au Monde
Ni à quoi que ce soit
Ni à qui que ce soit
Tout s’accomplissant
À la perfection
Dans le dénuement de la Lumière

Votre panier

Votre COMPTE

Non connecté

« Trois hérons traversent le ciel de Nantes,
un beau soir de mars de l’an mil neuf cent nonante
neuf : j’ai noté au vol ce hiéroglyphe. »
Jean-Pierre Chambon
Labyrinthe

Le plasticien

La Collection

Mon chat son chien et le cochon du voisin Arènes 42 gLoire(s) Rien qu’une ombre inventée L’Appétit de Don Juan Le Chant du destin Coquerets et coquerelles Le Vingt-deux octobre L’Errance, la dérive, la trace Le Bec de la plume Poèmes poids plume Matière du temps 1 Mi-ville mi-raisin La Tombe d’un jeu d’enfant La Chambre bouleversée La Peur et son éclat Zoophile contant fleurette Le Perron Course libre Ils Chants de la tombée des jours La Guerre entre les arbres Le Voyageur sans voyage Toro Des garous et des loups Tombeau de Joseph-Ferdinand Cheval, facteur à Hauterives Rien qui porte un nom L’Œuvre au Nord Le Faraud séant Variations sur des carnets